Habib Cissé accuse : « Massata Diack est un maître chanteur »

massata-diack-barbu« Massata est un maître chanteur. Il a empoché des millions d’euros. Les Russes l’auraient liquidé si… ». Ces graves accusations sont de Habib Cissé, bras droit de Lamine Diack jusqu’à la chute. 

Ce dernier s’est confessé au »Monde » qui a eu accès à des mails, virements et lettres mettant formellement en cause Papa Massata Diack, écrit Libération. Il ne s’agit plus de supputations, mais de preuves supplémentaires qui confirment l’existence d’une vraie mafia, poursuit Libération:

Habib Cissé: « Massata Diack est un maître chanteur »

« Il est cuit, vraiment cuit », s’exprimait ce vendredi une source judiciaire française interpellation par Libération sur les nouvelles révélations du « Monde » et de la chaine Allemande « Ard », concernant la place et le rôle de Papa Massata Diack dans le système de corruption mis en place au cœur de l’IAAF.

Habib Cissé ne passe pas par quatre (4) chemins: « Papa Massata Diack a organisé dans mon dos le chantage auprès des athlètes (russes) dès novembre 2011. Il a reçu plusieurs millions d’euros autour de ces affaires, et il n’a remboursé que la moitié aux Russes. C’est grâce à moi qu’il est encore en vie, sinon les Russes l’auraient liquidé depuis longtemps, et aurait jamais retrouvé son corps », accuse-t-il.

Devant le juge, Habib Cissé a dit: « Valentin Balakhnichev m’avait dit fin 2012 que Papa Massata Diack avait sollicité de l’argent en échange de la protection de certains athlètes et c’est le non-respect de cet engagement qui a provoqué un conflit, des lettres de menaces ». Pis, la lettre qui enfonce fils Diack est sans équivoque. Valentin Balakhnichev est formel: Qualifier cela de marché est trop diplomatique aujourd’hui. Il s’agissait d’un chantage cynique et cruel. Nous n’allons pas garder le silence car nous avons des preuves des agissements criminels de l’IAAF. Le seul moyen d’éviter un scandale est de continuer comme vous avez fait ces dernières années, c’est-à-dire gérer cela discrètement ». 

Le Russe avait versé des commissions d’1,5 million d’euros. Gabriel Dollé, ancien monsieur antidopage a affirmé avoir reçu de Lamine Diack 104.000 euros et de son fils 50.000 euros, car il avait vu le paiement du Russe. L’ancien président de l’IAAF dit n’avoir jamais de l’argent à un athlète Russe. S’il devait en demander, « ce serait à Poutine ».

Traqué, Massata Diack a viré 500.000 dollars à une société offshore contrôlée par Valentin Balakhnichev.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*