Haut commandement de la gendarmerie : Mamadou Guèye Faye pour remplacer le général Abdoulaye Fall

Le suspense n’a fait que trop duré. Macky Sall a porté son choix sur le général de Brigade Mamadou Guèye Faye pour remplacer le général Abdoulaye Fall à la tête du Haut commandement de la Gendarmerie nationale. Un choix qui suscite déjà des remous chez les pandores, parce que le chef suprême des Armées a dribblé tous les observateurs avertis qui ne misaient pas sur les chances de Guèye Faye, comme le surnomment affectueusement les hommes en bleu.

Le chef de l’Etat va encore faire des frustrés à la gendarmerie comme ce fut le cas au niveau de la Police nationale depuis la nomination de l’inspectrice générale Anna Sèmou Faye au poste de Directrice générale de la police.

En effet au niveau de la marée-chaussée, le président de la République vient de nommer, si on en croit des sources dignes de foi, le général de Brigade Mamadou Guèye Faye au poste de Haut commandant de la Gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire.

Cette nomination était la moins attendue puisqu’au niveau de la gendarmerie, ce sont les noms des généraux Meissa Niang, Haut commandant en second de la gendarmerie, Cheikh Sène, Jean-Baptiste Tine qui revenaient souvent com­me probables successeurs de Abdoulaye Fall, qui va faire ses adieux à la gendarmerie le 31 décembre prochain.

Né le 11 novembre 1956, Ma­madou Guèye Faye, qui a étrenné ses galons de général le 1er juillet passé, était jusqu’à sa nomination Haut commandant de la gendarmerie mobile. Ancien gouverneur du Palais sous Me Abdoulaye Wade – il a été démis de ses fonctions par l’ancien président de la République – le tout nouveau patron de la Gendarmerie nationale, le général Mamadou Guèye Faye, si on en croit La Grenade, une publication de la gendarmerie, a joué un rôle important dans le retrait des rebelles du M23 de Goma, capitale du Nord-Kivu (République démocratique du Congo).

D’ailleurs selon cette pu­blication, le Contrôleur général Wafy Abdallah, qui était le  chef de la police participant à la Mission de l’organisation des Nation-Unies pour la stabilisation en Rdc (Mo­nusco), disait du nouveau directeur de la Justice militaire lors de la visite que Abdoulaye Fall avait effectuée en mars dernier au Congo :

«J’ai désigné le colonel Faye comme médiateur parce que j’ai très tôt compris qu’il avait tous les atouts pour diriger les négociations entre les parties en conflit. En bon gentleman, il a réussi à convaincre le chef militaire du M23. Ce qui a permis à la Police congolaise, qui avait fui les lieux, de reprendre le contrôle de la ville». D’ailleurs renseignent les sources du journal Le Quotidien, le décret nommant Ma­madou Guèye Faye aux fonctions de Haut commandant de la Gendar­merie nationale devrait être publié dans la semaine.

11ème Haut commandant

Le nouveau patron des gendarmes a été d’ailleurs reçu la semaine dernière par le président de la République. Mamadou Guèye Faye devient ainsi le 11ème Haut commandant de la gendarmerie et directeur de la Justice militaire. A ce jour, se sont succédé le capitaine Ameth Fall (octobre 1962 – juin 1964), le commandant Tamsir Ousmane  Ba (juin 1964 – novem­bre 1965), le capitaine Alioune Badara Konté (novembre 1965 – août 1968), le général de Divi­sion  Jean Alfred Diallo  (août 1968 – juin 1972), le colonel Waly Faye (juin 1972 – juillet 1973), le général de Brigade Daouda Niang (juillet 1973 – juin 1977), le général de Corps d’armée Waly Faye (avril 1977 – juin 1990), le général de Division Francois Gomis (juillet 1990 – septembre 1994), le général de Brigade Ma­madou Diop (octobre 1994 – décembre 1998), le général de Corps d’armée  Pathé Seck  (janvier 1998 – juillet 2005) et le général de Corps d’armée Abdoulaye Fall (juillet 2005 – décembre 2013). A ce jour, seul feu Waly Faye a été à deux reprises Haut commandant de la Gendarmerie nationale. Il a aussi battu le record en étant resté 13 ans à sa tête lors de son second passage

  • Écrit par  Boucar Aliou DIALLO

badiallo@lequotidien.sn

Correspondant

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*