Hillary Clinton: «les Etats-Unis sont plus divisés que nous ne le pensions»

2016-11-09t165457z_1489491998_ht1ecb91az15f_rtrmadp_3_usa-election-clinton_0-300x169Dans sa première allocution depuis l’annonce de sa défaite, prononcée ce mercredi 9 novembre, Hillary Clinton a dit espérer que Donald Trump sera un bon président pour tous les Américains. Elle a également invité ses partisans à laisser le futur locataire de la Maison Blanche faire ses preuves.

La candidate démocrate, qui s’exprimait pour la première fois depuis la victoire surprise, mais très nette en nombre de grands électeurs, de son rival, a reconnu que la défaite était « douloureuse » et exprimé sa déception devant les membres de son équipe de campagne rassemblés dans un hôtel de Manhattan. Sur scène, elle était accompagnée par son mari Bill Clinton et sa fille, son collistier Tim Kaine et sa femme, tous avaient les larmes aux yeux.

« La nuit dernière, j’ai félicité Donald Trump et je lui ai proposé de travailler avec lui pour le bien de notre pays », a-t-elle dit. « J’espère qu’il sera un bon président pour tous les Américains. » Hillary Clinton s’est dite déterminée à poursuivre, en tant que simple citoyenne, le combat pour bâtir une Amérique plus juste, plus inclusive et plus généreuse.

Invitant ses électeurs à ne pas se montrer sectaires, elle leur a demandé d’accorder le bénéfice du doute à Donald Trump après ses propos souvent outranciers et provocateurs pendant la campagne.

La candidate démocrate s’est excusée de ne pas avoir gagné cette élection face à Donald Trump. « Je sais que vous et des dizaines de milliers d’Américains êtes déçus, je le sais parce que je le suis également », a-t-elle dit.

Il semblerait que c’est dans la défaite qu’Hillary Clinton ce soit montrée vraiment présidentiable dans ce discours très émouvant. Elle a conclu avec un message à la jeunesse : « continuez de croire que vous battre pour ce qui est juste vaut la peine ».

Puis un message aux femmes, à toutes celles qui avaient mis tous leurs espoirs en elle : « nous n’avons pas brisé ce plafond de verre, mais quelqu’un le fera bientôt, peut-être plus tôt qu’on ne l’imagine ».


Abattement et tristesse à New York

New York, qui a voté à 87 % pour la démocrate, les passants ne cachent pas leur abattement et leur peine pour Hillary Clinton, rapporte notre correspondante sur place Marie Bourreau.

Elle entendait briser un plafond de verre symbolique et c’est le ciel qui lui est tombé sur la tête. Un ciel tout gris aujourd’hui et qui crachouille une pluie fine. « Une météo fidèle à mon humeur », glisse dans un sourire triste Dan qui lance un « God Bless America » avant de s’engouffrer dans un taxi.

Hillary Clinton était la championne des New-Yorkais, mais rares sont ceux qui étaient devant leur poste à la mi-journée, heure de New York, pour entendre son discours de défaite.

La candidate a été très critiquée pour ne pas avoir pris la peine de se montrer et de remercier ses partisans qui l’ont attendu pendant plusieurs heures lors de sa soirée électorale. Mais elle est toute pardonnée par Carly qui juge que cette soirée « devait être le mariage d’Hillary avec le peuple américain et qu’elle a plutôt ressemblé à un enterrement excessivement triste ».

Une tristesse perceptible dans le discours de la candidate qui a admis avoir connu de grandes réussites dans sa vie, mais aussi de grands échecs. Celui-ci est douloureux, admet-elle, et il le restera longtemps.

RFI

http://africa24monde.com/actualite/view/hillary-clinton-les-etats-unis-sont-plus-divises-que-nous-ne-le-pensions.html

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*