Horticulture…Dakar abrite un atelier qui regroupe 7 pays africains

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural du Sénégal (MAER), en collaboration avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), organise un Atelier International sur l’Approche SHEP (Smallholder Horticulture Empowerment and Promotion, Autonomisation des petits producteurs horticoles) à Dakar les 6 et 7 novembre 2018.

Cet atelier a pour objectif de communiquer sur l’approche SHEP, développée initialement dans le cadre d’un projet de coopération technique entre le Gouvernement Kenyan et la JICA à partir de l’année 2006. Ledit atelier sera également une occasion pour le partage des connaissances, des expériences et des défis autour de l’approche SHEP expérimentée dans sept pays participants de l’Afrique (Ghana, Nigeria, Niger, Burkina Faso, Kenya, Madagascar et Sénégal).

L’approche SHEP est composée d’une démarche en quatre étapes :

  • partage de la vision avec les producteurs horticoles,
  • création d’opportunités en favorisant l’identification par les producteurs eux-mêmes des besoins pour l’amélioration de leur revenu,
  • accompagnement pour l’autodétermination d’un plan d’action,
  • mise à leur disposition des assistances techniques sur la base des besoins exprimés par les producteurs.

A travers l’approche SHEP, les petits producteurs horticoles se sont appropriés la stratégie consistant à « produire pour vendre » en s’informant au préalable des besoins du marché par opposition à leur pratique conventionnelle de « produire et ensuite vendre ».

Au Sénégal, pays hôte de cet atelier et leader du SHEP dans la sous-région, l’approche SHEP est promue par la direction de l’horticulture du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural et l’ANCAR. Durant la première phase de 2017 à 2018, la mise en œuvre du SHEP, à travers 04 groupements (Kalassane région de St Louis, Lompoul région de Louga et Mboro et Beer région de Thiès) a permis de constater des prémices de changements de comportements et un impact positif sur les revenus. Durant la seconde période, le projet a connu une extension vers 09 autres sites.

L’approche SHEP est actuellement mise en œuvre dans vingt-trois pays d’Afrique en s’adaptant aux conditions spécifiques de chaque pays et l’augmentation des revenus des producteurs a été observée dans plusieurs pays.

Pendant les deux jours de l’atelier, les participants venant de sept (7) pays partageront leurs expériences et discuteront également sur l’insertion du SHEP dans la vulgarisation et le conseil agricole.

Cellule de communication du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*