HYPERTENSION ARTERIELLE Près de 40% de la population sénégalaise atteinte

HYPERTENSION ARTERIELLEL’hypertension artérielle touche plus d’1 milliard de personnes dans le monde. La maladie n’épargne aucune couche de la population et contribue d’une manière importante à la mortalité  en Afrique Subsaharienne. Le Sénégal dont les statistiques des vingt dernières années avaient révélé 25 % de prévalence, a atteint maintenant 35 à 40 %.

Les différents participants de la conférence organisée par le club de  randonnée de la Médina, ce samedi 19 juillet, et animée par le Professeur Abdou Kane, spécialiste des maladies du coeur, sont sortis de la Salle effarés par les statistiques ravageurs de la maladie de l’hypertension artérielle qui enregistre plus de 8 millions de décès dans le monde. 
 
Cette pathologie du siècle est devenue une véritable source de préoccupation dans la région Africaine du fait que 25 à 40 % des adultes au Sénégal et en Afrique sont hypertendus. Selon le cardiologue, l’Organisation mondiale de la Santé qui a remis à jour ces statistiques, situe le Sénégal à un taux de fréquence d’hypertendus artérielle qui avoisine plus de 40 % chez les adultes. Des chiffres qui correspondent à des enquêtes très récentes.
 
Mais ce qui est grave dans l’évolution de cette maladie, c’est sa méconnaissance par de nombreux affectés. “Des personnes atteintes peuvent rester 10 ans sans le savoir”,  affirme le Professeur Kane. Qui précise que l’explosion de ce grand tueur en Afrique subsaharienne  est surtout causé par une mauvaise alimentation ayant des effets nuisibles sur la santé, et le manque d’exercice physique (la marche, le vélo, natation, footing…), deux tares  qui favorisent l’expansion de l’hypertension et des maladies cardio vasculaires. Conjugués au stress, le tabagisme et à l’usage nocif de l’alcool, les risques de survenues de l’hypertension artérielle s’accroissent. 
 
Comment savoir si on est hypertendu?
 
Pour le professeur Kane, c’est par des maux de tête, des vertiges, le flou dans les yeux, le sifflement d’oreille. D’où l’appel du médecin aux populations de faire vérifier leur tension régulièrement car selon lui,  la maladie de l’hypertension artérielle est sournoise. Il invite surtout les personnes âgées de 25 ans, de 30 ans et plus, à aller vérifier leur tension. Idem pour les sujets à risque, notamment les diabétiques, les personnes obèses, et ceux qui ont des ascendants hypertendus.
 
Pourquoi l’hypertension est grave? 
 
Selon le cardiologue, c’est parce que la maladie, si elle n’est pas soignée, atteint les trois organes nobles, en l’occurrence le cœur (crise cardiaque), le rein (insuffisance rénale), le cerveau (accident vasculaire cérébral AVC). Le professeur Kane a listé aussi parmi les conséquences de la maladie, l’infractus du myocarde, avant d’avertir les gens qui souffrent de douleurs de poitrine après marche de plus de vingt de minutes d’aller se faire consulter par un médecin. Les fumeurs tout comme les diabétiques ainsi que les alcooliques doivent surveiller leur tension pour éviter les cas d’arrêts cardiaques ou de mort subite.
 
Comment  suivre et traiter la tension 
 
Pour cela, le spécialiste préconise une surveillance accrue de la pression artérielle. Ceinturer vos ventres, s’il dépasse 1 mètre pour les hommes, cela montre que la personne présente une maladie. Alors que pour les femmes celles qui ont des ventres qui dépassent 88 centimètres peuvent être atteintes d’hypertension. Le professeur donne comme recommandations de faire annuellement des bilans sanguins pour mieux se prémunir de l’hypertension et de certaines maladies. 
 
Base de prévention 
 
Il exhorte à réduire drastiquement la consommation de sel et ses dérivés, les aliments gras et les sucreries ; éviter les abats de viande de  dibiteries, les aliments des fastfood, entre autres aliments qui peuvent nuire à la santé.  Par contre  il encourage les populations à consommer beaucoup de fruits et légumes,  du poisson, de la viande de poulet…., une pomme par jour
Enfin le médecin a également alerté sur la crise cardiaque qui dans 10 ans, sera la première cause de mortalité en Afrique. 

Cheikh Tidiane MBENGUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*