Idrissa Seck: «Je n’écarte pas la possibilité que Macky Sall me poursuive comme il le fait à tous ses adversaires politiques »

Le patron du Rewmi s’est prononcé sur la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall. Idrissa Seck s‘étonne de cette situation de fait. «  Comment peut- on lever une immunité pas encore rétablie au préalable c’est  comme si on veut déshabiller quelqu’un », dit le président du Conseil départemental de Thiès.

A l’en croire, il pourrait comparaitre comme un homme libre, si tel n’était pas le cas. « C’est une manière d’éliminer un potentiel adversaire. Jamais dans l’histoire du Sénégal,  un chef d’Etat n’a manipulé la justice pour éliminer ses adversaires comme le fait Macky Sall,  aucun ne l’a fait ni Senghor à Wade, ni Wade à Macky Sall. C’est  la première fois qu’un chef d’Etat emploie  de manière méthodique la justice pour écarter un adversaire », martèle Idrissa Seck sur les ondes de la RFM.

Pour ce dernier, un citoyen bénéficiant d’une grâce présidentielle,  il est suivi alors qu’il a une immunité.  « Macky Sall viole les droits et lois pour éliminer un adversaire politique.  Idrissa Seck n’écarte pas la possibilité que le patron de l’APR  le poursuive comme il le fait à tous ses adversaires politiques.  « Il n’a pas encore une prise sur moi mais il serait heureux de le faire », dit-il.

In the Spotlight

Un mandat d’arrêt de la Zambie contre Koffi Olomide

by Babacar Diop in International 0

Il était appelé à comparaître devant la justice vendredi, mais il ne s’est pas présenté. L’agent du musicien en Zambie, Mark Mumbalama, a demandé à la justice d’accorder à son client davantage de temps. Il [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*