Idrissa Seck : «Macky était comme un sous-préfet en Mauritanie»

Pour Idrissa Seck, les accords sur la pêche conclus avec la Mauritanie sont à l’opposé des intérêts du Sénégal. Et lorsqu’il a entendu le chef de l’État insister à Nouakchott que les pêcheurs sénégalais doivent respecter les lois mauritaniennes, il a cru entendre un sous-préfet mauritanien.

«Je me suis dit : ‘mais, il est venu négocier un accord ou dire qu’il se soumettait à son hôte ?’», raille le président de Rewmi, lors d’une visite ce weekend à Guet Ndar dont un des habitants a été récemment tué par des garde-côtes mauritaniens.

Idrissa Seck de poursuivre : «On m’a informé qu’il (Macky Sall) s’apprête à signer de nouveaux accords en acceptant toutes les conditions de la Mauritanie, notamment le débarquement à Ndiago, la construction d’une route qui va partir de Saint-Louis vers le territoire mauritanien. Ce qui est naturellement à l’opposé des intérêts du Sénégal.»

In the Spotlight

JUSTICE SENEGALAISE : LE DESHONNEUR

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

On croyait avoir atteint le fond avec le réquisitoire cinglant des juges de la Cour de justice de la CEDEAO du 29 juillet 2018 qui dévoilait un banditisme d’Etat sans nom, mettait à nu des [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*