Idrissa Seck : «Macky était comme un sous-préfet en Mauritanie»

Pour Idrissa Seck, les accords sur la pêche conclus avec la Mauritanie sont à l’opposé des intérêts du Sénégal. Et lorsqu’il a entendu le chef de l’État insister à Nouakchott que les pêcheurs sénégalais doivent respecter les lois mauritaniennes, il a cru entendre un sous-préfet mauritanien.

«Je me suis dit : ‘mais, il est venu négocier un accord ou dire qu’il se soumettait à son hôte ?’», raille le président de Rewmi, lors d’une visite ce weekend à Guet Ndar dont un des habitants a été récemment tué par des garde-côtes mauritaniens.

Idrissa Seck de poursuivre : «On m’a informé qu’il (Macky Sall) s’apprête à signer de nouveaux accords en acceptant toutes les conditions de la Mauritanie, notamment le débarquement à Ndiago, la construction d’une route qui va partir de Saint-Louis vers le territoire mauritanien. Ce qui est naturellement à l’opposé des intérêts du Sénégal.»

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*