Idrissa Seck sur les 47 listes : « Les candidats aux dernières législatives et qui n’ont pas pu rien avoir, doivent se retirer »

Le président du conseil départemental de Thiès qui a sacrifié à la prière de l’Aid El Fitr à la mosquée Moussanté s’est prononcé sur la situation politique du pays. Idrissa Seck regrette la dislocation de la coalition Manko Wattu Senegal.

« Ce qui était important, c’est de former une coalition forte de l’opposition mais pas de disputer des têtes de liste », peste le patron du Rewmi. A l’en croire, il urge de changer la donne politique et d’avoir la majorité à l’hémicycle.

« Ce sont les députés qui votent la loi de finance rectificative et contrôler l’action du gouvernement. Ces élections législatives sont d’une grande importance car elle le  Sénégal va changer en allant de pays pauvre à un pays développé,  il faut revoir comment contrôler cela », dit-il.

Sur les 47 listes, il pense que c’est un désordre. « Chacun est libre de vouloir participer mais ceux qui étaient candidats aux dernières élections législaitives, et qui n’ont pas pu rien à avoir, doivent se retirer », propose-t-il.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*