Idy dans la peau d’un président

Plus optimiste qu’Idrissa Seck, tu meurs ! Le candidat de la coalition « Idy 2019 », qui a eu une journée très corsée hier, est quasi persuadé de remporter le scrutin présidentiel, au soir du 24 février. De Médina Baye à Sokone, en passant par Léona Niassène, Passy, Diossong, Karang…, le président du parti Rewmi crie déjà à la victoire et bat le record des ralliements. La quatrième journée de campagne de la coalition « Idy 2019 » a été riche en ambiance, mobilisation, prières et promesses. Mais surtout des séries de ralliement. Léona et Médina Baye prient et mettent en garde Décidemment, Idrissa Seck ne compte pas laisser sa stratégie de « Marche Orange ». Le candidat à la présidentielle a encore sillonné des centaines de kilomètres, hier, entre les régions de Kaolack et de Fatick, à l’occasion de la 4ème journée de campagne. Après avoir passé sa première nuit hors de Thiès, la délégation d’Idrissa Seck a d’abord réservé des visites de courtoisie à des guides religieux à Kaolack. La 1ère étape a été chez Serigne Cheikh Anta Mbacké, Ibn Serigne Mourtada Mbacké, pour une visite privée. A sa sortie, L’ancien Premier ministre a fait un crochet à la Foire Internationale de Kaolack où exposants et visiteurs, visiblement surpris de voir le candidat passer à l’improvise, ont suspendu leurs activités pour suivre le candidat faire le tour des stands. Idy, naturellement, est allé chez les khalifes de la famille niassène. D’abord à Léona Niassène où il est allé solliciter des prières. « Nous n’osons pas enter à Kaolack jusqu’à y sortir sans passer par là. Nous sommes donc là pour les salutations d’usages et solliciter des prières, comme nous avons l’habite de le faire », a déclaré Idrissa Seck devant le Khalife. A son tour, Cheikh Ahmed Tidiane Khalifa Niasse a fait comprendre à son hôte qu’il est au parfum de toutes ses activités. « Je suis au courant de toutes vos activités, notamment les marches oranges jusqu’à arriver ici. Vous venez d’entrer dans une famille où la prière est la raison de son existence. On l’a toujours fait pour tous les dirigeants qu’a connus ce pays, de Senghor à Macky Sall, et tous les autres prétendants à la magistrature suprême », précise le Khalife. Poursuivant son propos, il a fait comprendre au candidat que considérer Kaolack, c’est tout ce qui compte pour lui. « Celui qui accorde une considération à Kaolack, je lui en accorderai autant de considération, et je ne cesserai de prier pour lui. » Avant de préciser que « Nous n’avons que Kaolack, tu nous considères, on te considère. Mais celui qui attaque… ». Le saint homme a clôturé l’audience en gratifiant des prières à Idrissa Seck. « Nous allons prier pour vous. Je vous connais très bien. Vous êtes venu ici à plusieurs reprises, même quand mon frère ainé était au khalifat. Vous êtes un homme bon, on ne peut que prier pour vous et s’il plait à Dieu, nos prières seront exhaussées. ». Après Léona Niassène, direction Médina Baye. Devant Chekh Ahmed Tidiane Ibrahima Niasse, le président du Conseil départemental de Thiès a soumis la même demande « Je suis venu pour exprimer mes salutations et toute ma reconnaissance, mais surtout solliciter des prières », rappelant la place ô combien importante de Baye en Afrique et dans le monde et qui pouvait servir mieux à la diplomatie sénégalaise. Au nom du Khalife, le porte-parole a salué la haute considération d’Idy à l’endroit de la famille, non sans manquer de formuler des prières pour lui. « Vous êtes la bienvenue à Médina Baye. Votre discours montre que vous prenez en compte notre famille. L’espoir dont vous avez fait montre en venant solliciter nos prières ne nous laisse pas indifférents. Nous allons prier pour que le Tout Puissant vous vienne en aide », a dit Cheikh Mahi Aliou Cissé. Idy accueilli par une cavalerie Orange…. Après les guides religieux, la longue marche orange a poursuivi son parcours dans les rues de Kaolack, en passant par la gare routière de Nioro. La caravane a fait une nouvelle escale à Passy où des militants mobilisés, attendaient le leader qui y a fait une brève déclaration. « Cette mobilisation et cette longue attente me permet de croire que le 24 février, nous allons faire sortir ceux qui sont là ». En outre, Idy 2019 a été gratifié d’un spectacle allusif à l’entrée de la commune de Ndiossong, avec une grande cavalerie orange (des chevaux et des cavaliers tous d’orange vêtus et des motards (Jakarta) à la couleur de son parti pour l’accompagner glorieusement à rallier Keur Abdou Yacine où des souteneurs avaient réuni tout le village pour l’accueillir. Jacques Mactar Gomis (Envoyé spécial)

In the Spotlight

Les USA volent le pétrole syrien (Vidéo)

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Les Etats-Unis seraient en train de dérober le pétrole syrien depuis la province de Deir Ezzor. C’est ce qu’a révélé l’agence syrienne Arabi Today, à la foi d’un membre des Forces démocratique syriennes (FDS), cette [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*