Ils ne sont pas légion à faire honneur…

LEGION D'HONNEUR FRANCAISEPlusieurs membres de la Légion d’honneur ont rendu leurs décorations en signe de protestation contre la décision du président Hollande de la remettre au prince héritier de l’Arabie saoudite.

L’argent est le mérite principal qui a valu au prince saoudien Mohammed ben Nayef Al Saoud de recevoir la Légion d’honneur de la France, a déclaré mardi à Sputnik l’anthropologue et préhistorien Alain Nicolas, qui avait rendu sa Légion d’honneur au président Hollande.

“L’argent, il n’y en a pas d’autres (mérites-ndlr.). La France vend des armes, achète du pétrole. Tout tourne autour de l’argent. Le prince saoudien n’a rien fait d’honorable pour mériter la Légion d’honneur de la France. Qu’est-ce qu’il a fait pour la France en termes de droits de l’homme, de culture? Rien du tout”, a indiqué M.Nicolas.

Selon lui, les déclarations selon lesquelles le prince aurait été décoré pour sa lutte contre l’extrémisme “c’est de l’intox, parce qu’il y a beaucoup d’argent en jeu, il y a les emplois”.

“J’ai été outré, bouleversé parce que c’est un acte symbolique extrêmement fort de la part du président de la République française. Et ça ne va absolument pas dans le sens des droits de l’homme ou des valeurs que tous les Occidentaux — ou presque – défendent”, a déclaré M.Nicolas.

Le scientifique a renvoyé sa médaille de la Légion d’honneur par lettre recommandée “dans un paquet au nom du président de la République” tout comme le médecin-neurologue Michèle Poncet-Ramade.

“Elle l’a fait en même temps que moi. Elle est outrée comme moi je l’ai été”, note M.Nicolas.

Il a annoncé avoir signé une pétition demandant l’adoption d’un embargo sur les ventes d’armes à l’Arabie saoudite.

“Je l’ai signée. J’espère, sans trop y croire, qu’on va mettre l’embargo sur les armes. Il y a tant d’argent en jeu en Europe. Il n’y a pas que la France qui est concernée par le commerce d’armes et de pétrole, etc. Quels sont les enjeux pour chaque pays? Quelle est la vision de chaque pays européen des droits de l’homme et de la femme, face à l’achat, la vente d’armes, d’avions? Qu’est-ce qui vaut mieux, les armes ou les droits de l’homme, c’est à chaque pays de choisir”, estime le chercheur.

D’après lui, il y a “deux mondes différents. Le monde de la diplomatie et la soi-disant realpolitik. Mais on ne fait pas de la realpolitik en oubliant toute notre civilisation, toute notre culture, les droits de l’homme, les droits de la femme. En oubliant qu’en Arabie Saoudite on tue, on torture, les femmes n’ont aucun droit, les homosexuels sont exécutés, etc. On ne peut pas faire de la realpolitik en oubliant toutes nos valeurs”, a conclu M.Nicolas.

Le président François Hollande a décerné le 4 mars dernier la Légion d’honneur à Mohammed ben Nayef Al Saoud “pour ses efforts déployés au nom de la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme”.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*