Imam Ndao malade, sa famille dans le désarroi total

Maintenu en détention préventive pour diverses infractions liées au terrorisme le 26 octobre 2015 à Kaolack, l’Imam Alioune Badara Ndao aurait des problèmes de santé, à en croire Amnesty International qui s’est rapprochée de la famille du détenu.

Les autorités judiciaires, quant à elles, restent muettes devant la requête des avocats de l’Imam. Ces derniers réclament un médecin pour consulter leur client. En outre, le juge d’instruction en charge du dossier a refusé un permis de visite à Amnesty International jugeant que ces visites sont réservées uniquement à ses plus proches parents. Ce qui est une atteinte aux droits du détenu Ndao selon l’organisation humanitaire.

Même lors de la promenade quotidienne, aucun contact n’est permis entre les autres détenus et ledit imam. Face à toutes ces « entraves », Amnesty International d’interpeller les autorités judiciaires les invitant à autoriser l’accès aux personnes détenues pour des affaires liées au terrorisme aux organisations de protection des droits humains qui doivent accomplir leur mission sans entraves.

De plus, l’organisation humanitaire dirigée par Seydi Gassama veut la présomption d’innocence de l’imam Alioune Badara NDAO et de toutes les personnes détenues pour des infractions liées au terrorisme soit respectée. Et que, principalement, ‘Imam Alioune Badara Ndao soit consulté par un médecin sans nul délai.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*