Indemnisation des victimes des violences pré-électorales : Rokhiya Gassama et Cie rejettent les 70 millions de l'Etat

Le collectif des familles des victimes des violences pré-électorales n’entend pas accepter la démarche servie par l’Etat du Sénégal sur le dit dossier. Rokhiya Gassama, présidente dudit collectif et Cie qui se disent excluent ripostent. violence« Nous n’avons pas été saisi ni le collectif ni moi-même la présidente sur cette décision qui a vu à travers les média. Nous déplorons sincèrement parce que c’est une décision unilatérale. L’Etat, le ministre de la justice ne peut pas parler d’indemnisation à travers une décision qu’il a prise sans pour autant inviter sur la table les membres du collectif ou les avocats. Nous déplorons vraiment cette décision. Pour nous indemniser, ça a une signification. C’est un droit. Et si l’Etat a fait une donation à quelqu’un dont nous n’avons rien à dire par rapport à cela parce que c’est l’Etat qui avait dit qu’il allait indemniser les victimes. Donc, s’il décide aujourd’hui d’indemniser et unilatéralement, le collectif est un et indivisible, donc, personne ne va accepter cette démarche ».

Le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba qui apportait cette assurance face aux députés hier, annonçait : « Je voudrais vous dire pour ne pas l’oublier en tant que blessé, témoin de ce qui s’est passé devant Mamadou Diop, la commission a fini son travail. Avant-hier une décision a été prise pour les sept (7) cas de mort que dix (10) millions seront alloués dans les prochains jours à ces personnes. Et il y a 22 autres qui ont été identifiées parce qu’il y a une relation directe entre le préjudice qu’elles ont subi avec ce qui s’est passé ».

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*