Interpellation de cinq trafiquants de bois

Une patrouille conjointe des eaux et forêts et de la gendarmerie a saisi 946 tonnes de bois. Les faits se sont déroulés dans la forêt classée au Nord de Bignona. Cinq (5) individus dont le présumé cerveau de la bande Mamadou Thiam alias Mamour sont placés en garde-à-vue. Les forces de sécurité et de défense, qui ont bénéficié de la collaboration des populations, poursuivent les opérations sur le terrain, d’après le récit de l’Inspecteur régional des eaux et forêts de Ziguinchor. « Il s’agit, précise-t-il, repris par Radio Sénégal, d’une opération combinée à la suite d’informations persistantes qu’on a reçues concernant des coupes abusives de bois dans la forêt classée aux alentours du villages de Djiro. C’est à la suite de cela que nous sommes descendus sur le terrain. » Ce qui a permis, indique-t-il, de découvrir cinq (5) dépôts dont 875 madriers et 71 planches toute espèce confondue, principalement le ’’khay’’ et du ’’linké’’. L’information que nous avons reçue avant de descendre sur le terrain, c’est qu’il y a un groupe organisé au niveau de Bignona en leur tête Mamadou Thiam alias Mamour. Et effectivement, sur le terrain, il a échappé à nos éléments. On l’a poursuivi avant que toutes les procédures normales ne soient mises en œuvre pour qu’on mette la main sur lui. » Arrêtés, quatre (4) autres individus ont été également placés en garde-à-vue, hier, jeudi 7 février. Les opérations se poursuivent à Kaolack où les forces de sécurité sont aux trousses d’un individu présenté comme un « multi récidiviste », renseigne l’Inspecteur régional des eaux et forêts de Ziguinchor. Qui, saluant la coopération des populations, souligne que « c’est elles-mêmes (les populations) qui dénoncent ces malfrats. Et, quand elles les dénoncent c’est avec précision parce qu’avec la paix qui se dessine, il n’est pas question de laisser des bandits piller les ressources naturelles notamment forestières. »

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*