« Investi » comme tête de liste aux législatives de 2017: Moustapha Niasse « recalé » par la majorité de Bennoo Siggil Senegaal

Une majorité de partis et de mouvements ont rejeté hier, au cours d’une conférence de presse à Dakar, l’investiture de Moustapha Niasse comme tête de liste aux prochaines élections législatives.
Au sein de la coalition Bennoo Siggil Senegaal, on ne danse pas sur le même tempo. Après la sortie « d’une poignée de personnes se déclarant de Bennoo Siggil Senegaal avec comme seule ambition de faire un remake du désastre qui a engendré la législature finissante », des voix se sont levées pour dire « stop ». « Nous dénonçons la tentative de forcing de cette prise de position non conforme aux décisions de la conférence des leaders de Bss. Parce que Bennoo Siggil Senegaal n’a pas proposé d’approche encore moins de tête de liste, pour les élections législatives à venir », ont déclaré Mamadou Berthe et ses camarades chefs de partis et mouvements au nombre de 16 sur les 26 que compte la coalition.
Selon eux, cette sortie médiatique dont le seul but est de mettre les autres composantes devant le fait accompli, « ne passera pas », car, comme par le passé, cette méthode relève d’attitudes et de dispositions d’esprit qui dénotent (…) du manque total de respect et de considération de certains membres à l’égard des autres partis et composantes de la coalition.
Mamadou Berthe et ses camarades refusent de se faire embarquer dans cette précipitation parce que l’ordre du jour doit se reposer plutôt sur les fondamentaux du compagnonnage qui est l’essence politique, avec à la base un projet politique né des Assises nationales. Dans la même lancée, ils ajoutent que non seulement, il porte sur l’impact des politiques publiques, passées au crible de nos aspirations communes, au lendemain des Assises nationales, mais encore, sur l’évaluation des avancées en termes de traitement des réformes attendues, de bonne gouvernance et de démocratie.
Ces 16 partis et mouvements soutiennent que non seulement le débat doit être axé sur la démocratie interne au sein de Bennoo Siggil Senegaal autant que dans la grande coalition Bennoo Bokk Yaakaar, mais encore sur les besoins non satisfaits et les enseignements à en tirer.
Même la coalition Bennoo Bokk Yaakaar n’ a pas été épargnée au cours de la rencontre. Prenant le peuple à témoin et assumant ses responsabilités, le Bss qu’issu des Assises nationales dénoncent ces dérives et attirent l’attention des autres membres de la conférence des leaders de ladite structure sur le caractère manifeste de division de ces actes posés dans un contexte où de surcroît, le « Bennoo des cinq » est en train de discuter en catimini des listes à proposer aux prochaines élections législatives.

Par Abdourahmane DIALLO (Stagiaire)

In the Spotlight

Les vraies raisons pour lesquelles Trump quitte l’UNESCO

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

À première vue, la décision prise la semaine dernière par l’administration Trump, immédiatement suivie par Israël, de démissionner de l’agence culturelle des Nations Unies semble étrange. Pourquoi pénaliser un organisme qui promeut l’eau potable, l’alphabétisation, [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*