Irak : les Américains cherchent désespérément à nuire aux Hachd al-Chaabi

Les forces américaines en Irak s’occupent d’espionner et de collecter des informations sur les positions des Unités de mobilisation populaire (Hachd al-Chaabi), à Bagdad et dans d’autres provinces du pays, a affirmé le représentant de la coalition al-Fath.

Dans un communiqué publié par le site d’information Aynaliraqnews, le représentant de la coalition al-Fath, Karim Aliwi, a affirmé que l’effort américain pour porter atteinte aux Hachd al-Chaabi en Irak était désespéré.

Il a d’ailleurs appelé aux mesures immédiates du Premier ministre irakien pour écarter les complots américains et punir ceux qui coopèrent avec eux pour espionner les Unités de mobilisation populaire.

Par ailleurs, une source bien informée dans la province d’al-Anbar dans l’ouest irakien a laissé entendre que les forces américaines avaient installé une caméra de surveillance sophistiquée à l’entrée de la cité d’al-Ratba.

« Plusieurs soldats américains se sont déployés dans un village à l’entrée de la cité d’al-Ratba dans l’ouest de la province d’al-Anbar. Soutenues par plusieurs hélicoptères d’assaut, ces forces ont rapidement installé une caméra de surveillance pour, semble-t-il, observer d’éventuels agissements dans les zones environnantes. Une mesure dont les vraies raisons restent toujours inconnues. »

Dans un entretien accordé au site d’information Al-Maalomah, cette source précise que la caméra installée par les forces US à al-Ratba est capable de couvrir jusqu’à un rayon de 20 kilomètres de distance.

Suite aux acquis importants accumulés par les Hachd en vue de sécuriser les frontières communes avec la Syrie et neutraliser le plan américain favorisant l’infiltration de Daech depuis le territoire syrien vers l’Irak, les États-Unis ont tout essayé afin de nuire aux Unités de mobilisation populaire d’Irak. Les actes de provocation contre les commandants des Hachd sont les méthodes employées pour atteindre cet objectif.

Les Américains ont sanctionné certains commandants des Hachd al-Chaabi et utilisent l’expression de « paramilitaire tribale » pour parler des éléments de cette institution militaire officiellement reconnue par le Parlement irakien. Pour en rajouter à leurs actes de provocation, les Américains procèdent maintenant aux vols d’espionnages et à la collecte d’informations, leur objectif étant d’affaiblir la place privilégiée des Unités de mobilisation populaire d’Irak dans la lutte contre le terrorisme.

Par Regardsurlafrique Avec Presstv

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*