Iran: 15 personnes meurent après avoir consommé de l’alcool…

En Iran, 15 personnes sont mortes et 145 hospitalisés pour avoir consommé de l’alcool frelaté. La consommation d’alcool est interdite dans le pays depuis la Révolution islamique de 1979.

Ce n’est pas la première fois que la consommation d’alcool frelaté fait des morts en Iran, mais c’est la première fois qu’il fait des victimes simultanément dans plusieurs provinces du pays. Selon l’agence Isna, 11 personnes sont mortes dans le sud de l’Iran, deux près de Téhéran et deux autres dans l’est. Au moins dix personnes sont hospitalisées dans la section des soins intensifs et se trouvent dans un état critique.

La police a annoncé l’arrestation d’un couple qui distribuait de l’alcool frelaté.
La consommation, la fabrication et la distribution d’alcool sont interdites en Iran depuis la Révolution islamique de 1979. Les contrevenants encourent des amendes, mais aussi des coups de fouet et des peines de prison. Selon des chiffres publiés par les médias, on estime que près de 1 % des 80 millions d’Iraniens consomment régulièrement de l’alcool.

Une partie de l’alcool consommée en Iran entre dans le pays en contrebande depuis le Kurdistan irakien. On peut aussi trouver de l’alcool fabriqué localement, soit du vin, soit une sorte d’arak fabriqué à base de raisin sec notamment.

Depuis la dégradation de la situation économique et la chute de la valeur de la monnaie iranienne, la contrebande des boissons alcoolisées a baissé pour être remplacée par de l’alcool fabriqué localement qui coûte moins cher tout en étant plus dangereux. Ce qui est explique sans doute le nombre des victimes dans plusieurs provinces du pays simultanément.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*