Iran : embargo sur les vaches normandes

Depuis le début de la semaine, toutes les entreprises qui commercent avec l’Iran sont sous les menaces américaines. Et ce depuis l’embargo décrété par Donald Trump. Un coup dur pour la Normandie notamment.

C’est l’une des conséquences économiques de l’embargo décidé par Donald Trump sur le commerce iranien. De nombreuses entreprises françaises vont peut-être perdre leur marché. En Normandie notamment, un contrat de vente de 20000 bovins de race charolaise est mis à mal, un contrat pourtant négocié par le Président de la région Normandie en 2016. “On commence par des animaux à viande, mais dans un second temps, grâce à ce lien d’échange, on doit être en capacité d’ouvrir grand la porte”, disait Hervé Morin.

10 à 15 millions de perdus

Mais la porte s’est refermée net. Si 310 bovins ont pu être livrés en avril dernier, l’autre livraison était prévue en septembre prochain. Elle a été suspendue ! Un marché de 10 à 15 millions d’euros qui tombe à l’eau, d’autant que les banques sont de plus en plus frileuses.
D’autres entreprises avaient déniché également un marché un en Iran. Pour celle-ci, qui commercialise des compléments alimentaires, le coup est rude puisque cela devait représenter 15% de son chiffre d’affaires. “L’opportunité iranienne pèse un poids significatif donc nous espérons que cela va se décanter dans le bon sens”, dit le chef d’entreprise. L’Union européenne cherche une parade pour contrer les sanctions américaines.

francetvinfo.fr

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*