Iran/sanctions : les USA lâchés par leurs alliés

Le gouvernement américain a accepté d’accorder une dérogation à huit pays, dont des alliés proches comme la Corée du Sud, le Japon et l’Inde pour continuer à acheter du pétrole iranien, a rapporté le site web américain Bloomberg.

Les politiques unilatérales des États-Unis face à l’Iran restent stériles puisque la plupart des clients du pétrole iranien, y compris les acheteurs asiatiques, ont cherché à exempter les sanctions américaines notamment pour l’achat de condensats de pétrole et de gaz.

Bloomberg a rapporté que des alliés proches des États-Unis, la Corée du Sud et le Japon, avaient reçu des dérogations, de même que l’Inde, qui dépendent fortement des approvisionnements iraniens. Une liste de tous les pays ayant obtenu des dérogations devait être publiée officiellement lundi, a déclaré Bloomberg.

Au cours des derniers jours, de nombreux analystes et observateurs internationaux ont souligné l’incapacité des États-Unis à réduire à zéro les exportations de pétrole de l’Iran.

L’arme américaine qu’est la sanction, a en effet perdu de son efficacité et menace de plus en plus la domination du dollar. D’ailleurs, les Européens, ces grands perdants des sanctions US contre l’Iran, en sont bien conscients, eux qui lançaient des avertissements en ce sens, il y a quelques jours.

Le 4 novembre, les sanctions américaines sur les exportations de pétrole iranien reviendront en vigueur après leur suspension suite à l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien. À l’approche de cette date, la Maison-Blanche est revenue sur sa décision. Le gouvernement américain a reconnu qu’il était impossible pour le moment de réduire à zéro les exportations de pétrole iranien.

« Notre objectif est de travailler avec les pays importateurs de pétrole brut iranien pour que leurs importations soient aussi proches que possible de zéro d’ici le 4 novembre », a prétendu le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/02/578812/Iransanctions–les-USA-seuls-et-abandonns

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*