Israël adopte une loi interdisant les opposants dans les écoles

Le Parlement israélien a adopté aujourd’hui une loi visant à empêcher les organisations critiquant la politique du gouvernement envers les Palestiniens d’entrer dans les écoles israéliennes et de s’adresser aux élèves. Les détracteurs de la loi adoptée par la Knesset considèrent qu’elle porte atteinte aux valeurs démocratiques fondamentales, comme la liberté d’expression, et qu’elle vise à délégitimer l’action des groupes de défense des droits de l’homme et des ONG.

Le texte permet au ministre de l’Education, Naftali Bennett, chef du parti nationaliste et religieux Le Foyer juif, de donner l’ordre aux écoles d’interdire à certains groupes de venir s’adresser aux élèves. La loi a été surnommée “Breaking the Silence” en référence à l’ONG israélienne du même nom qui recueille et publie des témoignages d’anciens soldats israéliens.

“Il s’agit vraiment d’essayer d’étouffer et de cacher ce qu’il se passe dans les territoires occupés depuis 51 ans”, a déclaré le directeur de l’ONG, Avner Gvaryahu. Pour Amir Fuchs, qui dirige le Programme de défense des valeurs démocratiques à l’Institut israélien de la démocratie, cette loi s’inscrit dans un contexte politique hostile aux mouvements de gauche. “L’éducation consiste à penser de façon critique. A écouter des personnes avec qui vous n’êtes pas d’accord. Et c’est ce que nous voulons enseigner à nos enfants”, a-t-il déclaré.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*