Israël fait pression pour que l’Afrique rejoigne son camp d’entraînement: Rapport

Un rapport indique que les commandos israéliens entraînent les forces locales dans plus d’une douzaine de pays africains où les exportateurs d’armes israéliens sont déjà accusés de complicité de crimes de guerre.

La chaîne israélienne Channel 13 diffusée dimanche a montré des images d’officiers israéliens entraînant des soldats tanzaniens dans le krav maga au corps à corps, des opérations en otages et des combats en zone urbaine, affirmant que les activités militaires de Tel Aviv se sont considérablement intensifiées en Afrique.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait de l’intrusion en Afrique un élément clé de son programme, devenant le premier dirigeant israélien à se rendre sur le continent depuis 50 ans en 2016.

«J’ai été en Afrique quatre fois au cours des deux dernières années, ça doit vous dire quelque chose», a déclaré Netanyahu dans un discours prononcé lors d’un événement en février.

Au cours des deux dernières années, il s’est rendu dans plusieurs États africains afin de les convaincre de cesser de voter contre le régime israélien aux Nations Unies.

Israël chercherait également à tirer parti de l’insurrection et du militantisme du Takfiri dans certaines parties de l’Afrique pour vendre du matériel militaire avancé aux États du continent en proie aux conflits.

La politique de Tel-Aviv visant à resserrer les liens avec l’Afrique, indique le rapport, comprend également les efforts conjugués du ministère israélien des Affaires étrangères, de l’armée, de l’agence d’espionnage Mossad et de la soi-disant agence de sécurité du régime, le Shin Bet.

Le rapport cite notamment les pays suivants: Israël, l’Éthiopie, le Rwanda, le Kenya, la Tanzanie, le Malawi, la Zambie, l’Afrique du Sud, l’Angola, le Nigéria, le Cameroun, le Togo, la Côte d’Ivoire et le Ghana.

La coopération militaire d’Israël avec les États africains a probablement pour origine le fait que nombre de ces pays participent à des missions de maintien de la paix à la frontière entre les territoires occupés, la Syrie et le Liban, a-t-il ajouté.

Il serait avantageux pour Israël que ces forces soient dirigées par des soldats formés par Israël, indique le rapport.

Une délégation israélienne se serait rendue dans des pays d’Afrique pour évaluer «soigneusement» les demandes de collaboration militaire accrue.

La délégation tient compte de la probabilité d’utilisation de l’expertise militaire israélienne pour commettre des atrocités de masse sur le continent, a indiqué le rapport.

Les médias israéliens ont rapporté en novembre que Tel-Aviv travaillait activement à l’établissement de relations diplomatiques avec le Soudan, dans le cadre d’efforts plus vastes visant à améliorer les relations avec les pays d’Afrique centrale.

La chaîne de télévision israélienne a également annoncé que le ministère israélien des Affaires militaires avait récemment convoqué le major général à la retraite Israel Ziv pour une audience après que les États-Unis l’aient accusé de vente de 150 millions de dollars d’armes aux deux camps de la guerre civile au Sud-Soudan.

L’année dernière, le département du Trésor américain a imposé des sanctions à l’homme d’affaires israélien pour son rôle dans la guerre civile au Sud-Soudan.

Selon un récent rapport publié par le Middle East Eye, basé à Londres, le chef du Mossad a rencontré son homologue soudanais en Allemagne le mois dernier dans le cadre d’un plan secret de l’Arabie saoudite, de l’Egypte et des Emirats Arabes Unis visant à renverser le président Omar al-Bashir.

presstv

Traduit Par Tinno BANG MBANG

In the Spotlight

by James Dillinger in Nécrologie - Avis de Décès 0

Le général Lamine Cissé est décédé. Selon des informations l’ancien ministre de l’Intérieur a succombé des suites d’une maladie, ce vendredi, 19 avril, à l’âge de 80 ans. Le général d’armée Lamine Cissé, né en [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*