Italie : Un extrémiste condamné à 12 ans de prison pour agression armée sur des migrants

Un Italien sympathisant d’extrême droite a été condamné à 12 ans de prison pour avoir tiré sur six migrants africains lors d’une fusillade inspiré par « la haine raciale. »
« Quelqu’un qui tire est un délinquant, abstraction faite de la couleur de la peau», avait réagi le patron de la Ligue du Nord, Matteo Salvini, avant de dénoncer l’invasion» migratoire en Italie. « J’ai hâte d’arriver au gouvernement pour ramener dans toute l’Italie la sécurité, la justice sociale et la sérénité. »

« Il me semble qu’il s’agit du geste d’un déséquilibré, qui mérite la plus ferme condamnation, mais qui ne peut être considéré comme ayant une connotation politique claire », avait jugé Silvio Berlusconi, dont le parti de droite Forza Italia est allié à la Ligue de Matteo Salvini.
Luca Traini, 28 ans, a été arrêté à Macerata après l’attaque perpétré en février. Les six blessés, cinq hommes et une femme, sont originaires du Mali, du Ghana et du Nigeria, selon the guardian
Aucun décès n’a été enregistré lors de l’attaque et Traini s’est excusé devant le tribunal pour ses actes. « Je suis désolé pour les blessures que j’ai causées », a-t-il déclaré. « En prison, j’ai compris que la couleur de la peau n’a rien à voir avec quoi que ce soit. »
La fusillade a eu lieu un mois avant les élections italiennes, qui ont été marquées par un débat animé sur l’afflux d’environ 600 000 migrants africains qui se sont installés en Italie depuis 2014.
Luca Traini avait été candidat en 2017 sous l’étiquette de la Ligue du Nord (parti souverainiste anti-immigration proche du Front national français) à des élections communales non loin de Macerata.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*