“Je suis content de la mort de cette fille”, déclare un dirigeant du KKK

Le dirigeant de la faction de Caroline du Nord du Ku Klux Klan a réagi au décès d’une jeune femme dans les heurts de Charlottesville le week-end dernier, se disant satisfait du déroulement des événements tragiques. Heather Heyer a perdu la vie dans les violences qui ont éclaté entre nationalistes blancs et manifestants antiracistes à Charlottesville en Virginie samedi. La jeune femme faisait partie d’un groupe de contre-militants antiracistes percutés volontairement par la voiture de James Allen Fields Jr, un nationaliste de 20 ans qui contestait avec ses pairs le retrait d’une statue d’un général confédéré d’un parc de la ville.

Dix-neufs autres antifascistes ont été blessés par le geste fou du suprémaciste. “Cela se multipliera” Le décès de la jeune femme de 33 ans a suscité l’effroi, tandis que son père a rappelé que la jeune femme était pacifiste et qu’il convenait de se pardonner les uns les autres, le meurtrier de sa fille inclus, afin qu’un tel drame ne se produise plus jamais. Mais du côté des suprémacistes, on prône tout le contraire: l’un des dirigeants de la faction de Caroline du Nord s’est ainsi réjoui que l’un des siens ait fait des victimes dans le camp adverse.

Dans un message vocal laissé à la chaîne WBTV, Justin Moore, “Grand dragon” (dans la hiérarchie du Klan, titre octroyé à un responsable d’Etat) des Loyal White Knights du Ku Klux Klan a proclamé: “Je suis assez content que ces gens aient été blessés et je suis ravi que cette fille soit morte. Il y avait un tas de communistes là dehors pour manifester contre la liberté d’expression d’autrui, donc je ne suis pas du tout contrarié qu’ils aient été blessés. Et je pense que cela se reproduira de plus en plus aux événements des nationalistes blancs”.

“Nous voulions rester pacifiques, ce sont eux qui nous agressent” Le dirigeant des “chevaliers blancs” du KKK de Pelham livre sa version des débordements qui ont choqué l’opinion publique: “On était sortis et j’ai vu beaucoup de drapeaux communistes et antifascistes et on va voir de plus en plus de choses du genre. Car les Blancs commencent à en avoir marre du deux poids, deux mesures fomenté par la presse contrôlée de ce pays. Nous devions pouvoir sortir manifester et cela aurait pu rester pacifique mais ce sont ces antifascistes et communistes qui ne cessent de tenter de nous arrêter.

Donc je pense que des événements violents similaires sont à prévoir dans le futur”. Non content de son intervention sur la messagerie de la chaîne télévisée, Justin Moore s’est à nouveau exprimé, cette fois face à la caméra de WBTV, aux côtés de l’Imperial Wizard du KKK (plus haut grade du réseau) Chris Barker et d’Amanda Barker, autre dignitaire de l’organisation. Chris Barker a corroborré les propos de Moore: “Que quelques uns meurent ne nous dérange pas. Ils ne font que nous agresser et semer la zizanie dans nos rallyes”. “Ce sont des dégénérés” Et le “Wizard” de pointer du doigt la “naïveté” voire la négligence des autorités: “Ils n’auraient jamais dû laisser ces antifascistes contre-manifester… c’est comme mettre le Klan et les Black Panthers dans une seule et même pièce.

Ils essaieront forcément de s’entretuer. La police aurait dû savoir que ces antifascistes sont les ennemis jurés de tout Blanc séparatiste”, se dédouane-t-il. Amanda Barker a quant à elle dit “détester ce qui s’est passé à Charlottesville, toutes ces violences et ces gens en attaquant d’autres”. “Les antifascistes sont de sales communistes, ils viennent avec des bouteilles de pisse. La plupart vivent dans la cave de la maison de leur mère, défoncés toute la journée. Ils ne possèdent rien, ce ne sont qu’une bande de toxicomanes dégénérés”, a poursuivi Chris Barker. Les trois membres ont par ailleurs affirmé que leur “ras-le-bol” est lié à l’impunité dont bénéficient selon eux les militants noirs ou antifascistes. “Ils peuvent tout se permettre et nous rien, ils sont intouchables”. “Ils nous volent notre héritage. Cela n’a rien à voir avec l’esclavage, nous ne voulons pas faire d’eux des esclaves, nous voulons juste pouvoir revendiquer notre Histoire et notre culture”. “Fields, les hommes comme toi ont fait la suprématie de la race blanche” Mais le groupe a un discours bien plus appuyé sur le répondeur de son QG, où est diffusé un message louant l’acte de Fields, le conducteur fou renié par son père plus tôt cette semaine: “Rien ne nous rend plus fiers au KKK que des patriotes blancs comme James Fields Jr, 20 ans, prenant le volant et roulant sur neuf communistes antifascistes, tuant l’un de leurs adorateurs, Heather Heyer.

Heil James Fields! Ce sont les hommes comme toi qui ont fait la suprématie de la race blanche et lui rendront sa force”. Quant à la réaction en demi-teinte de Donald Trump face aux dérapages des suprémacistes blancs (Trump a dénoncé des torts “des deux côtés”, ce qui lui a valu une nouvelle volée de bois vert, ndlr), les trois membres du Klan s’en contentent, regrettant son discours politiquement correct mais suggérant que leur président n’a simplement pas pu exprimer ce qu’il pense vraiment. Fascisme, what’s that? Intervention remarquée sur Twitter hier, celle de Michael Moore, réalisateur de “Bowling for Columbine” et “Where to Invade Next?” et fin observateur des dérives de son pays, qui a souligné que le terme “fascisme” avait été le mot le plus recherché sur le site du dictionnaire Merriam-Webster (ouvrage de référence en matière d’anglais américain).

Auteur: 7sur7.be – 7sur7.be

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*