Jean-Paul Dias et Cie sur la liste de Touba : «Cela prouve que cette parité absolue est anticonstitutionnelle, anti-culturelle et socialement dangereuse»

Le non-respect de la parité sur la liste de Touba continue de faire débat. Le Bloc des centristes- Gaïndé (Bcg), dans un communiqué, estime que la posture de la cité religieuse «prouve, à l’envi, que cette parité absolue est bien une loi démagogique, anticonstitutionnelle car discriminatoire, anti-culturelle et socialement dangereuse».

Le parti dirigé par Jean-Paul Dias rappelle pourtant n’avoir eu «de cesse de marquer son hostilité contre le caractère absolu de la parité» en réitérant sa position qui consiste à dire : «Parité ? Peut-être !  Absolu ?  Non !»

Il invite les députés à prendre les initiatives «adéquates» en vue sinon de «supprimer la loi sur la parité du moins de la dépouiller de son caractère absolu qui ne rime à rien du tout».

Le Bcg dit attendre l’issue réservée à ce qui pourrait apparaître comme un «cas jurisprudentiel» et invite toutes les formations politiques à se prononcer publiquement sur cette question.  
Sur ce qui est convenu d’appeler 

«l’affaire de Ogo» qui a vu la liste de Benno bokk yaakaar (Bby) forclose à cause du kidnapping de son mandataire, M. Dias et ses camarades considèrent que c’est là un «acte de banditisme inqualifiable et inédit». Ils approuvent, toutefois, la validation de ladite liste par la Cour d’appel pour «cas de force majeure».

Mais de façon générale, le Bcg propose «la suppression des coalitions de partis politiques lors des élections locales car cela en rajoute à la pagaille» dans la confection des listes candidates aux Locales.

  • Écrit par  Hamath KANE

hamath@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*