Jini Ginger, Jongué bou forokh…Trop de jongué tue le jongué!

Au Sénégal, la sensualité est de plus en plus une arme commerciale. Arme à double tranchant puisque les publicitaires y gagnent beaucoup certes mais gare à celles qui passeront pour « Madame Jongué ».

Pour ne pas la citer, Marichou, est devenue victime de sa jonguélogie. En marketing social, on peut dire qu’une Femme qui se respecte perdra sa réputation plus rapidement qu’un produit commercial.

Je ne pourrai ne pas parler du produit Jini Ginger dont les communicants sont nuls comme tout. Déjà, ils avaient lancé une première pub avec ce monsieur qui perd tout (sandale, boulot, mouton) et se soulage avec son bonbon relaxant. Un storytelling nul et sans dénouement.

Mais cette nouvelle pub qui met en avant Eva (la responsable) et Marichou (la dame jongué) frise la pornographie avec une terminologie digne d’un « Khakhar », ces chants provocateurs et érotiques de la nuit nuptiale. Vous avez surfé sur l’exotisme et c’est de trop surtout pour ces égéries d’une des plus belles séries au Sénégal. Sérieusement, Publicité dou « sen yeuff » mesdames !

In the Spotlight

Vente de migrants en Libye : Le président nigérien réagit

by James Dillinger in A LA UNE 0

Le sommet se tiendra en Côte d’Ivoire les 29 et 30 novembre. Selon l’Agence France Presse, le chef de l’Etat nigérien a personnellement demandé à son homologue ivoirien Alassane Ouattara que la question soit évoquée [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*