Johnny Hallyday Mort Après Neuf Mois D’un Combat Acharné Contre Un Cancer Des Poumons

La maladie a fini par vaincre le rocker préféré des Français. Il s’est éteint dans la nuit de mardi à mercredi, à l’âge de 74 ans. Il avait pourtant livré une rude bataille contre la maladie. Retour sur cette lutte et les rumeurs, souvent indécentes, sur son état de santé.

«Il faut avoir un physique, un mental, c’était un surhomme, il faut une énergie folle». C’est avec ses mots que le «docteur» d’Europe 1, Marcel Ichou, a commenté le long combat contre le cancer qui a fini par vaincre Johnny Hallyday. Neuf fois d’une lutte acharnée. L’information de sa maladie est tombée comme un couperet au début du mois de mars 2017. Le 6 de ce même mois, le compte Facebook de Laura Smet, la fille de l’idole des jeunes, est piraté.

Un message y annonçe que son père lutte contre un cancer des poumons. Si l’information est aussitôt démentie par la principale intéressée, le rockeur admet sur Twitter trois jours plus tard, le 9 mars, qu’il est bien traité après la découverte de cellules cancéreuses dans ses poumons tout en assurant que ses jours ne sont pas en danger. Ce n’est pas la première fois, c’est vrai, que le roc du rock fait face à de graves problèmes de santé. En 2009, il avait échappé de peu à la mort après une opération pour une hernie discale qui avait mal tourné.

Si le rocker lui-même se veut rassurant, les internautes se pressent d’envoyer des messages de soutien. Claude Lelouch et Jean Dujardin, lors de la promotion de Chacun sa vie, ne doutaient pas alors que la star saurait s’en remettre. «Johnny Hallyday est un combattant, il a déjà fait reculer la maladie», assure notamment le réalisateur.

Malgré la maladie, la légende du rock assure qu’il sera tout de même sur scène pour la tournée des Vieille Canailles prévu l’été 2017. Quelques jours plus tard, des révélations du magazine VSD concernant le cancer de Johnny font état de «métastases» qui auraient été détectées dans d’autres organes, le foie et l’estomac notamment.

C’est le début des rumeurs. Elles ne cesseront pas jusqu’à cette nuit. Le chanteur est pourtant déterminé à triompher de la maladie. «En studio pour un nouvel album, fuck the cancer!», tweete Johnny peu après, en référence à la préparation de son nouvel album. Le rocker s’autorise en effet des séances en studio entre deux examens médicaux.

Soigné à Los Angeles avec différents traitements, il coupe court aux rumeurs en annonçant qu’il ne serait pas en capacité de monter sur scène, puis en déclarant une nouvelle fois, qu’il serait bien présent pour la tournée des Vieilles Canailles aux côtés d’Eddy Mitchell et de Jacques Dutronc. Si ses premières chimiothérapies se sont apparemment soldées par des échecs, les nouvelles auraient montré des résultats satisfaisants. Johnny Hallyday peut ainsi passer à la seconde étape, les séances d’immunothérapie permettant de renforcer ses défenses immunitaires.

En avril 2017, le chanteur se confie lors d’une interview pour le documentaire Johnny Hallyday, la France rock’n’roll qui sera diffusé mardi 12 décembre sur France 2. Il n’élude aucun sujet, et certainement pas celui de sa maladie. «Je ne suis pas malade, explique-t-il. La maladie, c’est dans la tête, je vais très bien, merci. Soyons heureux!»

Sur scène malgré la maladie

Johnny Hallyday n’abandonne pas non plus le studio. Il continue de travailler sur son prochain album aux côtés de Yarol Poupaud pour les mélodies, et attend Yodelice, qui doit lui apporter de nouveaux textes. Il lui reste trois chansons à enregistrer pour clore son dernier disque.

En juin, il est invité avec ses deux compères sur le plateau de TF1. Interrogé sur sa maladie, le rocker donne de ses nouvelles dans une réponse laconique, qui se veut optimiste: «Je me soigne. Mais oui c’est une épreuve à traverser. Comme beaucoup de Français qui ont un cancer, je me soigne, je lutte et je me bats. Et j’espère bien m’en sortir.»

«Remonter sur scène va me donner la pêche», rassure-t-il encore. Quelques jours plus tard, lors d’une conférence de presse en compagnie d’Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, il n’esquive pas les questions sur sa santé: «Je vais le mieux possible: je me soigne, je lutte, je me bats, et j’espère m’en sortir», lance-t-il, sans pathos.

«On a beaucoup parlé de ma maladie. Je suis très heureux de faire cette tournée, qui m’est bénéfique moralement», conclut-il. La scène reste la meilleure des thérapies pour le rocker.

Le 11 juin, à Lille, Johnny et les Vieille Canailles donnent le coup d’envoi de leur tournée d’été. Le Figaro est présent au Stade Pierre Mauroy. La rock star joue le jeu mais n’est pas en grande forme. «Bien vite le rocker est contraint de s’asseoir sur un des tabourets hauts du bar.

Le souffle court, il peine à chanter Les cactus de Dutronc. Soudain très affaibli, il manque un couplet avant de rejoindre les coulisses pour la première fois de la soirée. (…) Voir la bête de scène qu’est Johnny chanter assis, recroquevillé derrière son micro a quelque chose de gênant. Sur les écrans géants, aucun plan rapproché ne donne à voir la fatigue qui l’a envahi», écrit alors notre journaliste Olivier Nuc.

Deux semaines plus tard, le trio remonte sur scène, à l’AccordHôtel Arena de Paris. Plus en forme que lors du concert lillois, le chanteur se produit devant des fans pas tout à fait comme les autres. Le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte son en tribune et dansent. Le 6 juillet, le dernier concert de la tournée des Vieilles Canailles a lieu dans la cité médiévale de Carcassonne après dix-sept dates.

Avec un Johnny des grands soirs: «Sur Les cactus, Johnny est déchaîné, avec un jeu de jambes qui renvoie à son déhanchement historique (…) Apparu très affaibli en début de périple, il sort de scène en grand triomphateur avec Toute la musique que j’aime, pour laquelle il a retrouvé son cuir et son énergie incomparable», raconte cette fois notre journaliste.

Johnny affaibli

À la fin du mois de juillet, de nouvelles rumeurs sur l’état de santé de la star forcent Johnny à sortir de son silence. Il partage une photo de ses vacances en famille à Saint Barth sur Instagram, puis annonce début août son retour sur scène et une nouvelle tournée pour 2018.

Début septembre, L’ouragan Irma dévaste les îles antillaises, notamment Saint-Martin et Saint-Barth. De nombreux morts et blessés, des infrastructures détruites… Le couple Hallyday qui possède une villa à Saint-Barth, souhaite accueillir des rescapés de l’Ouragan Irma mais la résidence, trop endommagée, n’est pas habitable.

À la fin de l’été, Johnny, qui habite avec sa famille aux États-Unis depuis plus de dix ans, décide pourtant de retourner en France pour se faire soigner et terminer l’enregistrement de son album, en compagnie de Yarol Poupaud et Yodelice. «Entre les séances de chimio, ils ont bâti le squelette de l’album dans des studios de Los Angeles avec les ‘requins’ les plus pointus.

Après son été en famille à Saint-Barth, il a décidé de se faire soigner à Paris et de continuer à travailler ici avec la même équipe», explique Gilles Lhote, le biographe du chanteur sur LCI, avant de préciser: «À la Savannah, sa maison de Marnes-la-Coquette, il a fait construire un studio d’enregistrement.»

Le Figaro

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*