Jugeant leurs salaires misérables, les inspecteurs du travail menacent d’aller en grève

Jugeant leurs salaires misérables, les inspecteurs du travail menacent d’aller en grève

Dénonçant leurs salaires qu’ils estiment misérables et leurs conditions de travail qu’ils trouvent déplorables, les inspecteurs du travail sont en phase de croiser les bras et de ne plus s’acquitter de leur travail.

Face à la presse ce vendredi, les responsables  du Syndicat des inspecteurs et contrôleurs du travail et de la sécurité sociale (SICTRASS) indiquent avoir atteint le point de non-retour.

 «Depuis la tenue d’une rencontre en juillet 2016 sur l’examen des doléances mis en place, au lieu de mettre en place un mécanisme de suivi des engagements composés des deux parties tel que prévu par le procès-verbal, le ministre de la Fonction publique renie à sa promesse et s’inscrit dans une tentative d’isolation du SICTRASS en choisissant délibérément de ne pas recevoir le bureau exécutif national», a martelé, hier en conférence de presse, Mamadou Camara FALL, SG dudit Syndicat.

Pour ces syndicalistes, la grève est devenue l’ultime solution à laquelle ils ne peuvent se soustraire si leurs doléances ne sont pas satisfaites.

«Le SICTRASS se voit dans l’obligation de poursuivre son plan d’actions relativement au préavis de grève déposé au ministère de la Fonction publique, qu’il avait suspendu à l’ouverture des négociations. Il n’exclut aucune éventualité et entend user de tous les moyens pour obtenir la satisfaction de ses revendications et le respect des engagements dudit gouvernement», a menacé Mamadou Camara FALL.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*