Kaolack : 26 millions prévus pour la troisième édition du FETHEKAO

Les organisateurs de la troisième édition du Festival international de théâtre de Kaolack (FETHEKAO) ont annoncé un budget prévisionnel de quelque 26 millions de francs CFA pour l’organisation de cet évènement prévu du 31 mai au 14 juin prochain.fedheao

Abdoul Karim Sadji, directeur artistique de ce Festival, a dit dans un entretien avec l’APS que ce budget prévisionnel devrait être bouclé avec le soutien de certaines structures dont l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Institut français de Dakar, de l’Alliance française de Kaolack. Il a également cité le centre culturel régional et la commune de Kaolack, entre autres partenaires.

Axé cette année sur le thème « Le théâtre ouest-africain face aux mutations : enjeux et perspectives », le FETHEKAO devrait enregistrer la participation de 300 personnes venant de divers pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe. La manifestation vise à contribuer à une meilleure promotion de la culture, de l’éducation et de l’intégration des populations par le théâtre et les arts connexes.

Le FETHEKAO 2014 compte pour ce faire offrir aux 8.000 spectateurs attendus sur les différents sites du festival une diversité d’approches participatives de théâtre, a soutenu M. Sadji. Il a précisé que 12 compagnies de théâtre, 8 conteurs, 4 troupes de danse, sont attendus à cette manifestation qui se déclinera en 24 représentations théâtrales, 20 spectacles de conte et 4 de danse.

Il sera aussi organisé un colloque international sur « Théâtre jeune public : enjeux et perspectives pour l’Afrique de l’Ouest ». Il sera animé par Massamba Guèye du Théâtre national Daniel Sorano et le professeur Prosper Kompaoré. Un concours artistique des écoles de Kaolack (CARTEK) figure également au programme du festival, selon M. Sadji.

Les organisateurs prévoient également des ateliers de formation en théâtre et en contes à l’intention de 400 personnes, sans compter une série de conférences sur la mise en scène, l’écriture dramatique et l’expression, l’éclairage-son de la scène, la création d’entreprises culturelles et la conception de projets culturels, etc. Ils projettent en outre de lancer un Réseau ouest africain du théâtre jeune.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*