KAOLACK/ APPUI AUX PERSONNES VICTIMES DES INONDATIONS Du riz et de l'huile pour soulager les familles

L’Association pour la renaissance du patrimoine islamique et l’extension de la culture arabe (ARPIECA) en collaboration avec l’ancien Inondation_Grand_Yoff_8ministre de la Famille, Mariama Sarr, a offert Samedi dernier un important lot de denrées alimentaires aux quatorze (14) quartiers de Kaolack abritant des sinistrés des dernières intempéries hivernales.

Estimé à dix (10) tonnes de riz, 140 bouteilles d’huile et 140 paquets de savon, cet appui est une manière de lutter contre la malnutrition dans les ménages victimes des inondations et qui tardent encore à retrouver une vie normale.

Après un premier passage à la période de montée des eaux, où un important lot de matériel antiseptique a été distribué à un effectif de douze (12) quartiers de la commune, l’ARPIECA est revenu sur ses pas, mais cette fois-ci, pour appuyer les familles dans la durée, et préserver les enfants de 0 à 10 ans des méfaits de la malnutrition et la sous alimentation. Et ceci, pour qu’ils puissent se rendre régulièrement à l’école comme tous les enfants de leurs âges et vivre pleinement le droit à l’Alimentation au sein de leurs familles respectives.

Apparemment au sein de l’ARPIECA, ce programme d’appui aux couches vulnérables de la société est étalé dans le temps, et prévu sur l’ensemble du territoire national, car en marge des collectivités de Djidda Thiaroye Kao, Gounass et Wakhi Naan, la commune de Kaolack constitue une zone assez sensible où l’association doit aussi intervenir.

Pour Mariama Sarr, «ce sont ces genres d’actions que le gouvernement du Sénégal a toujours accompagné parce que, simplement, elles sont attribuées à la famille aux enfants et aux personnes vulnérables. Mais notre volonté aujourd’hui est d’essayer de les pérenniser en trouvant les moyens de les poursuivre de façon répétée dans les quartiers. C’est en effet le volonté du gouvernement et du président de la République dont l’ambition est de réduire le niveau de pauvreté dans notre pays, et la malnutrition dans toutes ses formes ».

Quant au responsable chargé de la communication au sein des jeunesses républicaines, Abdoulaye Diop, il a indiqué que «cette action est une bonne leçon politique et administrative qui doit servir à plus d’un. Nous profitons de l’occasion pour demander aux autres de suivre les mêmes pas. En tant que partie intégrante de la population, nous nous réjouissons de ce geste et appelons nos dirigeants à renforcer les responsables afin qu’ils soient en mesure d’exécuter spontanément certaines tâches que les faits ou les populations leur imputent».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*