Karim Wade saisit la BCEAO, LE FMI et L’ONU pour rapatrier « ses » 47 milliards de Singapour

Karim WadeKarim Wade vient de jeter un pavé dans la mare de l’Etat. Et les éclaboussures risquent d’être fatales à la Cour de Répression de l’enrichissement illicite (CREI) qui va se retrouver dos au mur. 

Par l’intermédiaire de ses avocats, il a écrit à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), le Fonds monétaire internationale (FMI) et à la Banque Mondiale (BM) pour leur demander de faire rapatrier au Sénégal tout fonds suspect lui appartenant à Singapour. 

La CREI sur rapport d’un administrateur avait répertorié une fortune de 47 milliards dans une banque à Singapour. Il a même saisi transparency international et l’organisme de l’ONU qui est « Stolen Recovery » spécialisé dans le rapatriement des biens volés pour mettre la main sur ses 47 milliards de Singapour. 

Karim Wade veut prouver à l’opinion publique internationale que les 47 milliards n’existent que dans l’imagination de ses accusateurs qui ont à leur tête Macky Sall. 
Senego

In the Spotlight

Pourquoi Ouattara laisse planer le doute sur un nouveau mandat en 2020

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par  jeuneafrique.com En évoquant désormais l’éventualité d’un troisième mandat en 2020, Alassane Ouattara a surpris plus d’un observateur. Dans cette tribune, André Silver Konan décrypte la stratégie inattendue du chef de l’Etat ivoirien, qui espère [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*