Kémi Séba parle d’un procès politique et tacle certaines presses

Libéré de prison hier, après avoir été conduit en prison pour avoir brûlé en public un billet de 5000 Francs CFA, l’activiste Kémi Séba a fait face à la presse cet après-midi.

A l’entame de ses propos, le leader de Urgences Panafrinistes a d’abord dénoncé ce qu’il appelle un procès politique. Il a ensuite saluer la presse africaine pour la manière dont « la vraie information » a été traitée. 

Kémi Séba a, par ailleurs, pointé du doigt certaines presses sénégalaises « pro gouvernement » qui ont « déformé » ses propos.

« Certaine presse ont dit que nous avons été libérés parce que nous regrettions notre acte. C’est faux. Ce que j’ai fait, je l’ai fait en connaissance de cause. Je l’ai fait parce qu’il fallait un signal fort à l’Afrique, surtout à la jeunesse… », a-t-il crié avant de s’adresser aux journalistes : « Je vous prie de rapporter mes propos avec justesse ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*