Kenya: la police disperse des opposants tentant d’empêcher la tenue du scrutin

Des accrochages ont eu lieu, ce jeudi matin, dans plusieurs villes du Kenya policiers et partisans de l’opposition qui ont tenté de bloquer l’accès aux bureaux de vote pour le scrutin de la présidentielle, ont rapporté des journalistes de l’AFP.

Dans le bidonville de Kibera, à Nairobi, la police a usé de gaz lacrymogènes et a tiré en l’air pour disperser des manifestants qui essayaient d’empêcher l’accès à plusieurs bureaux de vote.

Kibera n’est pas la seule localité où la tension est notée. Des altercations ont également eu lieu dans un autre bidonville de Nairobi, Mathare, ainsi qu’à Kisumu et Migori, des villes de l’ouest, autant de bastions de l’opposant Raila Odinga, qui a appelé à boycotter le scrutin.

A Siaya et Homa Bay aussi, toujours dans l’ouest, la police était engagée dans des confrontations sporadiques avec des groupes de jeunes ayant placé des barricades sur les principaux axes routiers, interdisant toute circulation.

« Nous n’irons pas voter. Ça ne nous intéresse pas car nous savons déjà qui va gagner. C’est une parodie d’élection« , a déclaré à l’AFP Jackson Otieno, à Siaya.

Le chef de l’opposition Kenyan, Raila Odinga avait appelé, hier, ses partisans à boycotter le vote et à rester chez eux ou à participer à des prières collectives à l’écart des bureaux de vote.

Avec Voa Afrique

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*