Khalifa SALL débouté par la Chambre d’accusation: Ciré Clédor LY sur la rébellion du maire «un moyen pour crier et exprimer sa révolte par rapport à une injustice… »

Khalifa SALL débouté par la Chambre d’accusation

Oui et non ! C’est la réponse que la Chambre d’accusation a servie ce mardi au maire de Dakar.

Sa requête relative à l’exception d’inconstitutionnalité est valable, mais elle n’a pas en saisir le Conseil constitutionnel pour étude. Autrement, la demande de Me Ciré Clédor LY  est rejetée.

«La requête relative à l’exception d’inconstitutionnalité a été déclarée recevable par la Chambre d’accusation  qui, néanmoins, a conclu qu’elle n’avait pas à l’envoyer au Conseil constitutionnel pour qu’elle connaisse de la question. Et naturellement avec cette décision, il est clair que tout le reste a été rejeté», a réagi Me Ciré Clédor LY, membre du pool d’avocats du maire de Dakar.

Khalifa SALL, en prison depuis le 7 mars dernier, est poursuivi pour «détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des derniers publics, complicité de faux en écriture de commerce, faux et usage de faux en écriture publique et blanchiment».

Ciré Clédor LY sur la rébellion de Khalifa SALL : «un moyen pour crier et exprimer sa révolte par rapport à une injustice… »

Le maire de Dakar a décidé de ne plus recevoir de visiteurs à la Maison d’arrêt et correction de Rebeuss. Pour un de ses avocats, c’est une façon pour lui de lutter.

«Il est en prison, c’est à lui de voir les moyens les plus appropriés pour crier et exprimer sa révolte par rapport à une injustice qu’il subit ou à de mauvais traitements. Donc, je pense qu’il l’a fait, il a eu le courage de le faire, d’autres peut-être auraient voulu le faire mais manquent de courage », a analysé Me Ciré Clédor LY.

Poursuivant, la robe noire pour qui cette affaire est politique trouve que c’est l’image même du Sénégal qui est écornée. «  Ce que nous déplorons, c’est le fait qu’on voit depuis un certain temps qu’on essaie très rapidement de détruire des personnes qui sont des références, qui ont exercé des fonctions au niveau national ou international et cela est très dommage», s’est désolé l’avocat de Khalifa SALL.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*