Khalifa Sall, maire de Dakar : « Aucun être humain ne peut me liquider »

SUD QUOTIDIEN – Le maire de Dakar est catégorique sur les poursuites lancées contre lui sur sa gestion au niveau de l’institution municipale. Convoqué demain mardi, à la division des investigations criminelles (DIC), Khalifa Sall entend déférer à la convocation. Toutefois, le secrétaire général chargé de la vie politique au Parti Socialiste a fait remarquer que «personne  ne pourra lui reprocher d’avoir une caisse d’avance».

«La caisse d’avance qui est régie par un fonctionnement particulier qui existe depuis 1960. Depuis 1920, la municipalité de Dakar est la seule municipalité au Sénégal à disposer de cette facilité qui est offerte au maire pour faire face à un certain nombre de dépenses», a tenu à rappeler l’édile de la capitale sénégalaise.

Et de poursuivre avec assurance «qu’on puisse être interpelé sur sa création est tout à fait normal». «Nous allons déférer à la convocation. Toutefois, sachez que je ne sais pas jusque-là ce qu’on me reproche ? Quand je serai à la Dic et on me dira ce qu’on reproche. Je sais juste que je n’ai rien fait de façon répréhensible. Ça, c’est certain !» a déclaré Khalifa Sall qui est venu rendre visite au vieux Abdoulaye Guèye, ancien Maire socialiste de la commune de Tivaouane Diacksao pour lui faire part de ses intentions et de la situation au sein de leur parti (PS).

Ce dernier va d’ailleurs confier «qu’il (Khalifa Sall, Ndlr) est venu lui rendre visite et demandé conseils à un pionnier du parti».
Revenant sur sa convocation par la Dic ; sur ses souteneurs qui sont entre les mains de la justice comme le maire de Medina, Bamba Fall et compagnie, le député Barthelemy Diaz condamné à deux ans de prison dont six mois ferme, pour l’assassinat du Ndiaga Diouf et à verser 25 millions à la famille du défunt, Khalifa Sall qui soutient ne pas aller aux élections législatives avec la liste du parti présidentiel reste formel sur sa position. Pour lui, il reste «zen malgré toutes ces agitations».

«Liquider quelqu’un, c’est assez difficile. Moi, je sais qu’aucun être humain ne peut me liquider. Ça c’est certain !» a martelé le maire avec assurance qui est venu recueillir conseils auprès du Vieux Abdoulaye Gueye, parce que dira-t-il, «c’est un homme de vérité et un fervent militant qui est attaché au parti socialiste».

.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*