Khalifa Sall, maire de Dakar : «Je commence à regretter Wade»

Khalifa Sall et ses amis vont présenter une liste aux Légis­latives et un candidat socialiste en 2019. Le maire de Dakar dénonce l’«hostilité» du régime de Macky Sall à son égard et «regrette» le départ de Wade.

Il n’a fait qu’officialisé ce que Barthélemy Dias, Bamba Fall et d’autres de son camp avaient toujours déclaré. Khalifa Sall entend présenter une liste aux Législatives de 2017, comme il l’avait fait aux Locales de 2014. Invité de l’émission «Ça me dit mag» de la 2Stv samedi, le maire de Dakar s’est démarqué des positions de la direction du Parti socialiste qui a choisi la bannière Benno bokk yaakaar. «Nous aurons notre liste pour les Législatives et un candidat pour la Présidentielle de 2019», a déclaré, formel, le secrétaire national à la Vie politique du Ps dans un contexte de l’arrestation de ses partisans dont le maire de la Médina dans l’affaire du saccage de la Maison du parti le 5 mars 2016. Interpellé par Pape Alé Niang sur ses tournées politiques qui lui ont valu une réaction vigoureuse de la direction, les qualifiant d’actions «fractionnistes», Khalifa Sall a sèchement répondu : «Tant que je le voudrais, je ferais des tournées et je continuerais à le faire. Je n’ai pas besoin d’une autorisation du parti pour faire des tournées. Je suis secrétaire à la Vie politique du parti. Donc, les règles m’autorisent à faire des tournées. Je suis un homme de terrain. Et je ne quitterai jamais le terrain.»

«Je commence à regretter Wade»
Par ailleurs, l’édile de la capitale dit avoir «regretté» l’arrestation de Bamba Fall et Cie qui doivent retourner devant le juge aujourd’hui. S’il «récuse profondément la violence», il estime en revanche que ce problème pouvait se régler au sein du parti. Khalifa Sall croit mordicus que les déboires judiciaires de ses proches résultent d’une ligne de conduite qu’ils ont adoptée au sein du Ps. «Le problème est que nous avons dit que le parti ne sera jamais un mouvement de soutien. Senghor a créé le parti pour défendre un idéal, des valeurs… C’est cela qui nous a fait entrer en politique. On ne renoncera pas à cette ligne. On a dit que le parti ne sera pas dans Benno bokk yaakaar pour les Législatives et on aura un candidat socialiste. Qui sera le candidat en 2019 ? On n’en est pas encore là», soutient-il, soulignant que le pouvoir et des membres de son parti cherchent à le neutraliser. Khalifa Sall a également dénoncé l’«hostilité» du régime de Macky Sall à l’égard des projets de la mairie de Dakar. «L’objectif du régime en place est de faire croire à la population dakaroise, le moment venu, que la mairie sous Khalifa n’a rien réalisé. Dès qu’on m’a prêté des ambitions, les problèmes se sont accumulés. Je commence à regretter le Président Wade. On savait à quoi s’en tenir, si on lui donnait des arguments convaincants, il nous laisserait travailler», dit-il.

lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*