Khalifa Sall : « Nous allons nous révolter»

Khalifa Sall ne cautionne pas les refus à lui signifiés par l’autorité administrative qui interdit, pour la troisième fois consécutive, les marches de protestation de ses proches en faveur de la libération de Bamba Fall, maire de la Médina. L’édile de la capitale, hier, a joué à l’apaisement et invité des soutiens au calme, lors d’un rassemblement interrompu par la police, à Gibraltar.

Il dénonce une volonté de confisquer les libertés et met en garde. «On nous refuse aussi, un rassemblement dans la rue. Qu’est-ce qu’ils veulent ? Qu’on se révolte ? Ils veulent nous tendre un piège. Mais on ne se laissera pas faire», avertit Khalifa Sall dont les propos sont repris dans le quotidien L’As.

Qu’ils sachent par contre que nous allons manifester, nous révolter pour exiger la libération de Bamba Fall et Cie», lance, amer, le membre du Parti socialiste.

Qui invite le régime à faire attention, car, «Dans les pays où on construit un consensus mou, cela finit toujours mal. Parce que les gens ne se disent plus la vérité. La démocratie est synonyme de contradiction. Il y a un seul juge ici, c’est le peuple», a-t-il rappelé.

Auteur: SenewebNews – Seneweb.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*