La chirurgie de la vulve, la nouvelle mode qui inquiète

Fille Maillot de bainVous ne connaissez pas la labiaplastie ? Très en vogue outre-Atlantique, cette opération de chirurgie plastique vise à rétrécir ou à agrandir les lèvres autour de la vulve. Si les cas restent rares en France, cette pratique est l’une des interventions les plus populaires chez les femmes aux États-Unis. Mais cette mode inquiète quelque peu les médecins, car elle est à l’origine d’un nouveau complexe chez les femmes.

Pour avoir un sexe « parfait », de nombreuses américaines n’hésitent pas à recourir au bistouri. En effet, selon la Société américaine de chirurgie esthétique (ASAPS), le nombre de labiaplastie est en hausse. Aussi appelée la nymphoplastie, cette opération a pour but de remodeler les grandes et/ou les petites lèvres, ces replis externes de la peau qui enveloppent les structures de la vulve. 

Selon le Dr Jennifer Walden, chirurgien esthétique et porte-parole de l’ASAPS, cet engouement pour cette opération de chirurgie esthétique est lié à l’influence des films pornographiques et à l’augmentation des photos de femmes nues sur internet.

De nombreuses Américaines se comparent aux actrices de films X qui exposent des vulves juvéniles. Par ailleurs, la mode des maillots de bain brésiliens incitent les femmes à s’épiler cette partie du corps, qui devient ainsi plus visible.

Mais pour obtenir des lèvres « parfaites », les clientes doivent débourser entre 6000 et 8000 dollars, soit plus de 5000 euros. De plus, cette opération non remboursée par la Sécurité sociale peut parfois être ratée, comme en témoignent de nombreux forums.

Source : ladepeche.fr

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*