La CIA refuse l’accès au CNS de l’adjoint du général Flynn

La CIA a refusé à Robin Townley l’accréditation Défense au niveau nécessaire pour siéger au Conseil national de sécurité (CNS).

Robin Townley avait été désigné comme principal assistant du conseiller de Sécurité nationale, le général Michael Flynn. Il devait exercer au sein du CNS la fonction de directeur pour l’Afrique, mais s’est ainsi trouvé contraint de présenter sa démission.

La décision de l’Agence est la « réponse du berger à la bergère » après le Mémorandum du président Trump mettant fin au siège permanent du directeur de la CIA au CNS.

Simultanément, la CIA tente de prouver que les contacts du général Flynn avant l’élection présidentielle avec l’ambassadeur de Russie, Sergey Ivanovich Kislyak, constituent un crime fédéral. Selon l’Agence, en confirmant au diplomate les déclarations pourtant publiques de Donald Trump sur la nécessité de lever les sanctions contre Moscou, Michaël Flynn aurait commis un délit d’espionnage.

Si la CIA parvenait à ses fins, le conseiller de sécurité nationale serait arrêté.

Turmoil at the National Security Council, From the Top Down”, David Sanger, Eric Schmitt, and Peter Baker, The New York Times, February 12, 2017.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*