La Corée du Nord poursuit ses lancements de missiles et simule une invasion des îles du Sud

Pyongyang ne désarme pas. La Corée du Nord a tiré, samedi 26 août, trois missiles à courte portée en mer du Japon, a annoncé l’armée américaine. Ce tir a été effectué au moment où des dizaines de milliers de soldats américains et sud-coréens participent à des manœuvres dans la péninsule.

Ces tests de missiles sont la réponse traditionnelle du régime de Pyongyang aux manœuvres militaires annuelles des forces sud-coréennes et américaines, qu’il considère comme une répétition d’une invasion de la Corée du Nord.

Donald Trump “informé” de ces tirs

Aucun des missiles, tirés du site nord-coréen de Kittaeryong, n’a présenté de menace pour les Etats-Unis ou pour le territoire américain de Guam, a précisé un porte-parole du commandement de l’armée américaine dans le Pacifique.

Le président américain Donald Trump “a été informé” de ces tirs “et nous suivons de près la situation”, a souligné de son côté la chargée de communication de la Maison Blanche.

Mercredi, le président américain avait affirmé que le leader nord-coréen Kim Jong-Un commençait à “respecter” les Etats-Unis. La tension entre Pyongyang et Washington a connu dernièrement des sommets, avec notamment les tirs d’essai de deux missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), potentiellement capables d’atteindre le territoire continental des Etats-Unis.

Source

Simulation d’attaque contre le Sud

Alors que tous les regards étaient tournés vers les nouveaux tirs nord-coréens, Pyongyang a annoncé que le dirigeant Kim Jong-Un avait supervisé un exercice militaire simulant un assaut des forces spéciales nord-coréennes sur des îles de la Corée du Sud.

Les militaires nord-coréens ont simulé une invasion dans les îles de son voisin du sud, Baengnyeong et Yeonpyeong, situées dans une zone de tensions, près de la frontière occidentale du pays, relate l’agence Yonhap.

Cette démonstration de force intervient en pleine tension sur la péninsule a été supervisés par le numéro un nord-coréen Kim Jong-un.

Au cours de l’attaque simulée, des «avions nord-coréens ont frappé plusieurs cibles» alors que des lanceurs de missiles ont tiré des salves en direction des îles censées imiter Baengnyeong et Yeonpyeong. Des forces spéciales prenaient les îles d’assaut en canots pneumatiques ou en parachute et «annihilaient l’ennemi», selon l’agence de presse nord-coréenne KCNA.

«Kim Jong-Un a exprimé sa grande satisfaction devant le succès» de cet exercice, a indiqué l’agence.

La Corée du Nord a tiré samedi matin plusieurs projectiles de courte portée dans la mer à partir de sa côte est. Les projectiles ont été lancé de la province de Kangwon dans l’est de la Corée du Nord et ont volé dans la direction nord-est pendant environ 250 kilomètres avant de tomber dans la mer du Japon, selon le bureau sud-coréen de l’état-major des armées.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*