La CPI se penche sur des crimes commis au Venezuela et aux Philippines

La Cour pénale internationale (CPI) lance un examen préliminaire pour crimes contre l’humanité au Venezuela et aux Philippines. Le Venezuela et les Philippines vont donc rejoindre la liste peu reluisante des pays où la situation est suffisamment grave pour que la CPI s’y intéresse.

L’examen préliminaire sur les Philippines portera sur les crimes commis dans le contexte de la « guerre contre la drogue » lancée par le gouvernement de Rodrigo Duterte. 4 000 morts depuis le 1er juillet 2016, peut-être le double si on écoute les organisations des droits de l’homme. De nombreux meurtres extrajudiciaires auraient été perpétrés au cours d’opérations policières.

L’examen préliminaire de la situation au Venezuela portera sur les crimes qui ont été commis depuis avril 2017 dans un contexte de manifestations et de troubles politiques. Les forces de l’ordre vénézuéliennes auraient eu fréquemment recours à la force de manière excessive pour disperser des manifestants ou réprimer des manifestations. Des milliers d’opposants ont été arrêtés, certains auraient subi de graves sévices pendant leur détention.

rfi.fr/europe/

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*