La diplomatie russe dénonce les projets terroristes des Casques blancs en Syrie

En Syrie, les terroristes renforcent leurs positions près de la ligne de contact avec les unités gouvernementales et préparent la mise en scène d’un recours aux armes chimiques contre la population civile d’Idlib, a déclaré jeudi Maria Zakharova lors d’une conférence de presse.

La porte-parole de la diplomatie russe a évoqué jeudi, lors d’une réunion d’information à Moscou, les intentions criminelles des terroristes opérant en Syrie.

Ainsi, des membres du groupe «Hayat Tahrir al-Cham* procèdent non seulement aux bombardements quotidiens des localités situées à proximité, mais renforcent également le regroupement de leurs forces à proximité de la ligne de contact avec les forces gouvernementales syriennes», a annoncé Mme Zakharova.

En outre, «il y a de sérieuses préoccupations à propos des informations selon lesquelles les terroristes n’abandonnent pas les tentatives de mettre en scène l’utilisation d’armes chimiques contre des civils», a-t-elle poursuivi.

«Selon les informations disponibles, un groupe de militants de la tristement célèbre organisation pseudo-humanitaire des Casques blancs ont préparé dans plusieurs hôpitaux d’Idlib l’équipement nécessaire pour filmer de telles actions de provocation», a conclu la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Les Casques blancs se sont fait connaître après la publication de vidéos dans lesquelles leurs militants sauvent des civils ensevelis sous des décombres en Syrie. Cependant, on trouve également des vidéos montrant des membres de cette même organisation en train de tourner des images mises en scène. Le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que les activités des Casques blancs faisaient partie de la campagne visant à discréditer les autorités et militaires syriens.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*