La grosse progression des chinois au Sénégal

La Chine est devenue le troisième partenaire économique et commercial du Sénégal, derrière la France et le Mali. Le volume commercial bilatéral a dépassé, durant les dix premiers mois de 2016, les 2 milliards de dollars, soit une croissance de 8,3 %.

Cette performance classe le Sénégal aux premiers rangs des partenaires commerciaux africains de la Chine. L’exportation sénégalaise vers la Chine s’est élevée à 150 millions de dollars, soit une croissance de 49 %.

Depuis 2003, la Chine a investi plus de 1100 milliards au Sénégal avec deux gros investissements à la clé : l’autoroute Ila Touba et l’autoroute Diamniadio-AIBD-Thiès.

Des investissements lourds qui ont placé les chinois en haut du tête d’affiches des grands bailleurs de notre pays. Pour Ila Touba, les chinois ont mis sur la table, la somme de 410 milliards et pour l’autoroute Aibd-Mbour-Thiès, près de 235 milliards.

Le gouvernement du Sénégal n’apporte que 15% des financements. «De tels montants, aucun pays occidental ne pouvait le donner. La force des chinois c’est d’avoir Eximbank et de pouvoir financer des projets aussi importants ».   

Des investissements porteurs. La Chine a déjà réalisé le Grand Théâtre national, le Musée africain et est en train de faire l’arène nationale consacrée à la lutte. Ils ont aussi financé, rénové ou construit 11 stades régionaux. «Aucun pays occidental n’a jamais fait autant au Sénégal en termes d’infrastructures.

Les français viennent souvent avec leurs entreprises pour chercher revenus, toute la différence des chinois qui certes cherchent des richesses en payant le juste prix, mais laissent des infrastructures à des pays comme le Sénégal » dit ce connaisseur de la Chine.

Les chinois ont beaucoup aidé Senelec dans sa modernisation. Ils ont fait la boucle de Dakar 2 qui a permis de régler le transport de l’électricité mais aussi ils ont aidé Senelec à avoir des compteurs pré-payés ce qui a beaucoup réduit les factures pour beaucoup de ménages.

Cependant l’implication des chinois au Sénégal a quelques points à discuter. 500 commerçants chinois sont installés au Sénégal, ils font du commerce et emploient près de 2000 sénégalais.

«Leurs méthodes sont parfois très critiquées par les commerçants sénégalais ». Mais la Chine risque d’être dans les cinq prochaines années de devenir le principal partenaire économique du Sénégal au détriment de la France, tant ce pays progresse a une moyenne de près de 10%  dans ses volumes d’exportation au Sénégal. 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*