" La paix en Casamance n’arrange pas Yahya Jammeh", selon un opposant gambien

yaya jameh

Des responsables de la société civile gambienne, des opposants au régime de Yahya Jameh étaient dans les locaux de la Rencontre africaine de défense des droits de l’homme (Raddho) pour dénoncer la dictature et l’impunité de l’homme fort de la république de Gambie. A cette occasion, Mouhamadou Lamine Sidate Diop, ancien ministre des Affaires Etrangères révèle que « la paix en Casamance n’arrange pas le président Yahya Jammeh ».

« Nous sommes là pour dénoncer la situation de dictature en Gambie ; d’autant plus que le président de la Gambie Yayha Jammeh semble atteindre un point de non retour dans sa politique de terreur perpétrée sur le peuple gambien », c’est par ces mots que l’ancien ministre des Affaires Etrangères de la Gambie, le Docteur Mouhamadou Lamine Sidate Diop débute son discours de lamentation sur la situation qui prévaut dans son pays.

Mouhamadou Lamine Sidate Diop de révéler que même le Sénégal n’échappe pas à la politique de terreur Yahya Jammeh. D’où son pessimisme de voir le retour de la paix en Casamance. « Yahya Jameh joue avec l’intelligence des Sénégalais. La paix en Casamance ne sera pas effective tant que Yahya Jammeh reste au pouvoir en Gambie. La paix dans cette région sud du Sénégal n’arrange pas Yahya Jammeh. Je regrette de faire de telles révélations mais je sais ce que je dis en tant que ancien ministre des Affaires Etrangères qui a participé à toutes les rencontres dans le cadre de la recherche d’une paix durable dans cette région au temps d’Abdou Diouf », avertit-il les autorités sénégalaises.

Il poursuit pour ajouter que « Yahya Jammeh prolonge la crise en Casamance en ce sens que toute sa sécurité est basée sur des éléments du Mouvement des Forces démocratiques de la Casamance (MFDC). Les armes de la Gambie sont entre les mains des rebelles de la Casamance puisque le président Jammeh se méfie des généraux gambiens dont plusieurs d’entre eux sont en prison ou en fuite. Si le Sénégal ferme les yeux sur le jeu de Yahya Jammeh nous allons vers des pourrissements de la situation ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*