La police nationale saisit des urnes dans des bureaux de vote en Catalogne

Alors que le référendum sur l’indépendance de la Catalogne, déclaré illégal par Madrid, a débuté ce dimanche 1er octobre, des urnes ont été saisies par la police nationale dans plusieurs bureaux de vote.

La police nationale a saisi des urnes dans plusieurs bureaux de vote en Catalogne où se déroule actuellement le référendum sur l’indépendance, annonce le ministère de l’Intérieur.

Les premières urnes saisies par la police.

En outre, la police de la Catalogne a clôturé plus de 15 bureaux de vote et a procédé à des perquisitions, d’après l’agence EFE se référant à ses propres sources au sein des forces de l’ordre.

«Malgré le harcèlement, la police retire les urnes du référendum illégal à l’institut Jaume Balmes de Barcelone», ajoute le ministère espagnol de l’Intérieur sur sa page Twitter.​

La police a en outre encerclé le centre sportif où doit voter le président du gouvernement catalan, Carles Puigdemontet, y est entrée de force.

Le quotidien espagnol EL PAÍS a publié une vidéo montrant comment «la Garde civile entre dans l’école de Gérone où Puigdemont allait voter»

Dimanche 1er octobre, les autorités catalanes organisent un référendum sur l’indépendance. La Cour constitutionnelle d’Espagne a suspendu tous les documents adoptés par la Généralité et le Parlement de Catalogne relatifs au vote, déclarant illégitimes toutes les actions des autorités catalanes visant à préparer le référendum.Officiellement, le scrutin doit commencer à 9h00, heure locale, pour se terminer à 20h00.

À la veille du référendum catalan, plus de la moitié des écoles qui devaient servir dimanche de bureaux de vote ont été mises sous scellé par la police espagnole. Au total, les forces de l’ordre ont réussi à fermer 1.300 des 2.315 écoles catalanes.

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*