La Protection civile avait sonné l’alerte : «Nous avons beaucoup d’inquiétudes quand il y a foule à Demba Diop»

les gradins du stades Demba DiopEn février dernier, la Commission auxiliaire de la Protection civile, sous la direction de l’adjointe au sous-préfet de Dakar, Ndèye Nguénar Mbodj et en présence du directeur du stade, Ousmane Ndiaye, avait effectué une visite au stade Demba Diop.

L’occasion de constater l’état de délabrement avancé qui menace cette infrastructure inaugurée en 1963. Avec une tribune découverte au plancher présentant de gros trous couverts que des dalles de fortune, des odeurs d’urines qui indisposent les spectateurs sur les gradins, des murs fissurés qui menacent de s’effondrer ou encore des branchements de fils électriques à même le sol, entre autres.

«Nous avons beaucoup d’inquiétudes quand il y a foule à Demba Diop. Nous avons remarqué que le bâtiment est dans un état de dégradation très avancé. Nous en avons fait le constat et nous allons faire un rapport à soumettre à l’autorité», avait souligné l’adjointe au préfet. Une alerte qui apparemment ne semble pas perturber le ministère des Sports qui tarde toujours à fermer Demba Diop.

hdiandy@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*