La révolution des gaz de schiste aux USA pourrait provoquer une catastrophe nucléaire

La politique favorable au charbon de Trump et la révolution des gaz de schiste aux États-Unis peuvent provoquer une catastrophe du secteur de l’atome civil, expliquent des scientifiques américains dans un rapport publié dans les Comptes-rendus de l’Académie nationale des sciences.

Apres avoir analysé l’état des centrales nucléaires aux États-Unis, des scientifiques du Département de la politique de génie et de politique publique de l’université Carnegie-Mellon, de Harvard et de l’École du politique globale et stratégie de l’université de San Diego ont tiré la conclusion que l’atome civil était sur le point de vivre un effondrement total et qu’une catastrophe du secteur nucléaire américain peut être provoquée par la révolution des gaz de schiste.

Selon un rapport publié dans les Comptes-rendus de l’Académie nationale des sciences des États-Unis d’Amérique (PNAS), l’infrastructure se dégrade, les centrales nucléaires sont en train de fermer rapidement et leur contrôle n’est pas assez strict.

Les scientifiques ont analysé l’état de 99 réacteurs nucléaires dans 30 États gérés par 30 compagnies énergétiques différentes. En 2017, deux nouveaux réacteurs étaient en construction, mais 34 réacteurs ont été complètement arrêtés, car la durée de vie de la plupart des installations arrivait progressivement à son terme.

Pendant plus de trois décennies, environ 20% de la production d’électricité aux États-Unis provenait de réacteurs à eau légère. Ces installations sont obsolètes, et les coûts de leur entretien ou de leur modernisation rendent l’énergie nucléaire moins compétitive, ainsi que la concurrence féroce de l’ordre économique de Trump qui vise à soutenir les mines de charbon et les sociétés de schiste.

À son tour, la révolution des gaz de schiste américains peut provoquer une forte baisse du nombre de centrales nucléaires actives aux États-Unis dans les années à venir, selon les scientifiques. À l’heure actuelle, le pays se trouve à la croisée des chemins: soit il faut renoncer complètement à l’énergie nucléaire, soit adopter la prochaine génération de réacteurs miniatures et plus rentables. Cependant, les scientifiques ne sont pas sûrs que l’énergie nucléaire puisse être compétitive sur le futur marché de l’électricité.

Étant donné l’effondrement imminent de l’industrie nucléaire, les chercheurs se sont demandés si les énergies renouvelables seraient suffisantes pour compenser les pertes des centrales nucléaires qui partent en retraite.

Source

In the Spotlight

Cet homme a été acquitté après 11 ans de prison

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

inculpé pour association de malfaiteurs et incarcéré depuis 2007, cet homme, Saliou Fall, a été acquitté le 11 juillet 2018 par la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Thiès. Il aura perdu 11 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*