La Russie va vendre à l’Algérie un système de protection des avions civils et militaires

09_photo_38186_165225-300x189Après l’affaire de l’avion russe qui a explosé dans le ciel après avoir décollé de Charm El-Cheikh, probablement atteint par un missile sol-air, la Russie, fournisseur traditionnel d’armement à l’Algérie, va vendre à notre pays comme à l’Egypte son système de protection des avions civils. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le site d’information russe RIA Novosti. «La Russie négocie avec l’Egypte et l’Algérie la livraison à ces deux pays de complexes de défense embarqués Président-S destinés à protéger les avions et les hélicoptères contre les attaques au missile», a affirmé ce site d’informations très crédible, citant le premier vice-directeur du Groupe de technologies radio électroniques KRET, Igor Nassenkov, qui a développé ce système de défense qui permet à des avions civils de parer les attaques de missiles sol-air.
Le même responsable, qui s’est exprimé lors d’un salon aérospatial à Dubaï, assure qu’«actuellement, nous négocions la livraison de complexes President-S à l’Egypte et à l’Algérie». «Ces dernières décennies, dans les guerres locales et les conflits, la plupart des avions et hélicoptères perdus (80-90%) ont été détruits par des systèmes sol-air à très courte portée (SATCP) dotés de têtes de guidage optiques.
La discrétion, l’autonomie et la simplicité relative d’utilisation, la commodité de transport, le prix relativement bas par rapport à un complexe de missiles antiaériens avec systèmes de guidage radar ont permis la prolifération des SATCP dans le monde entier, y compris dans les pays du Proche-Orient et d’Afrique. C’est pour cela qu’il existe aujourd’hui dans le monde un risque élevé d’attaques de missile pour les aéronefs civils. Le complexe President-S est capable de protéger efficacement n’importe quel appareil volant contre ce type d’attaque», a souligné le premier vice-directeur du Groupe de technologies radio-électroniques KRET.

Selon le site Sputniknews, spécialisé dans les questions sécuritaires, le système, qui sera vendu à l’Algérie, «détecte automatiquement le lancement d’un missile et active l’utilisation d’interférences passives et actives dans les gammes infrarouges et radio, brouillant ainsi les systèmes d’autoguidage du missile et le redirigeant vers de fausses cibles». «Ce complexe President-S a été réalisé sous la forme de blocs qui peuvent être placés tant à l’intérieur que sur les accroches externes du fuselage des avions et hélicoptères civils et militaires», précise encore ce site spécialisé, selon lequel le prototype du complexe a été présenté pour la première fois en juin 2010 au Salon Eurosatory-2010 à Paris.
La production industrielle a été lancée en juin 2015. Sa mise en vente semble ainsi s’accélérer après l’attentat contre l’Airbus A321 russe qui s’est écrasé dans le Sinaï. Si la cause exacte (missile ou bombe) de ce crash n’a pas été encore déterminée, les premières analyses des boîtes noires de l’appareil ont permis d’entendre distinctement le bruit d’une explosion durant le vol.
Rafik Meddour

algeriepatriotique.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*