La statue de Faidherbe transférée en attendant sa réhabilitation

La statue de Faidherbe transférée en attendant sa réhabilitation

Le monument effondré du Général Faidherbe a été transféré, vers 16 heures, au Rogniat Sud sous escorte policière. Ce bâtiment inscrit sur la liste de sites du patrimoine abrite une garnison d’éléments du Groupement mobile d’Intervention (GMI).

La statue en bronze a été transportée par un Caterpillar de l’entreprise Eiffage devant une mobilisation d’autorités. Regardez

Saint-Louis : polémique autour de la réhabilitation de la statue de Louis Léon César Faidherbe

La chute du monument du général Louis Léon César Faidherbe enflamme les réseaux sociaux. Ceux qui percevaient « affront », «  un acte de provocation » dans sa présence, y voient désormais, « le signe de la libération du Sénégal et de l’Afrique ».

« Le général Faidherbe a massacré plusieurs Africains dont le prince du royaume WALO, Sidiya Ndatté Yalla », déclare un internaute en liesse. «  Cela devrait se produire depuis très longtemps. Cette chute est la manifestation d’une prophétie », indique un autre.

Hier, très tôt après l’affaissement du monument, la joie de certains s’est nettement exprimée. Des Saint-Louisiens et d’autres citoyens venus assister au Maggal des 2 raaka, ont pris d’assaut ce vestige pour se prendre en « selfie » avec le monument effondré du gouverneur colon.

« Pourquoi la statue de Faidherbe à Saint- Louis avec son arrogant sabre de colonialiste et non celle de la résistante  Ndatté Yalla avec sa pipe d’honneur à Dagana ? », s’interrogeait auparavant l’historien Amadou Bakhao DIAW.

«  Comme, on a baptisé le lycée Faidherbe, il faut le faire également pour cette place et cette statue. Il faut l’emballer tranquillement et la renvoyer à la France. Construire une autre parmi nos valeureux prédécesseurs », crie un spectateur.

Pour beaucoup, l’affaissement de la statue, le jour de la célébration des 2 prières de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du Mouridime dans le bureau du gouverneur colon, n’est pas une simple coïncidence. Le rituel s’était déroulé avant le procès du 05 septembre 1895. Le Cheikh sera ensuite déporté par le gouvernement colonial pour un exil au Gabon.

Pour d’autres, ce monument inauguré le 20 mars 1887 est l’expression du métissage franco-sénégalais dont les empreintes ont fortement marqué l’histoire la ville. Il fait partie des monuments historiques et demeure un symbole de la présence française dans cette ville classé patrimoine mondial de l’humanité.

Alioune Badara DIAGNE, un des dignitaires de NDAR, a très tôt signalé que « la chute de la statue de Faidherbe relève de la volonté divine ». « Le socle est là, il n’a pas été touché », note le directeur de la Teranga FM.

Prenant part à la cérémonie d’ouverture de la célébration religieuse marquée, chaque année par une forte affluence de pèlerins, le maire de Saint-Louis, a annoncé la réinstallation de la statue.

Mansour FAYE a indiqué qu’une mission du ministère de la Culture et de la communication, qui sera chargée d’expertiser l’état de cette statue, sera à Saint-Louis pour voir comment la réhabiliter.

Auteur: Ndarinfo

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*