La surprenante révélation sur Ousmane Tanor Dieng

La légitimité d’Ousmane Tanor Dieng pour occuper la tête du Ps était fortement contestée au moment de son adoubement par Abdou Diouf en 1996. Ça, c’était connu. Cette décision de l’ex-chef de l’État avait d’ailleurs provoqué les départs de Djibo Kâ et, plus tard, de Moustapha Niasse du parti de Senghor. Ce qui était moins connu, c’est que l’actuel secrétaire général du Ps n’avait pas à l’époque membre de droit du parti.
C’est le responsable de l’Urd Seydina Oumar Touré, directeur de campagne de Djibo Kâ lors de la Présidentielle de 2000, qui balance : «Ousmane Tanor Dieng ne connaissait rien à la politique. On lui apprenait la politique et le fonctionnement du Ps. Il m’appelait dans son bureau pour me demander ce qu’est un Comité central, un Bureau politique… Et pendant que nous allions en rénovation, les socialistes bureaucrates se sont emparés du parti. Ousmane Tanor Dieng a pris le Ps sans avoir la carte du parti.»
Seydina Oumar Touré, qui a milité au Ps de 1978 à 1996, est convaincu que le choix porté sur Tanor pour diriger le Ps, lors du «Congrès sans débat», est une erreur. «Abdou Diouf s’est trompé, croit-il savoir. C’est dommage qu’il ait cassé l’élan d’un aussi grand parti que le Ps. La conséquence aujourd’hui, c’est que le Ps a créé des monstres, des insulteurs (sic).» En référence à la crise qui mine en ce moment les socialistes. Avec d’un côté les pro-Tanor et de l’autre les soutiens du maire de Dakar, Khalifa Sall.

(Source : L’Observateur) via setal.net

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*