L’ACT D’Abdoul MBAYE Taille Aly Ngouille NDIAYE : «L’homme Des Basses Besognes A Encore Frappé »

Les déclarations du ministre de l’Intérieur sur la 2Stv continuent de faire réagir les acteurs politiques.

Déclenchées par le Parti démocratique sénégalais (PDS), les contestations ont été reprises par les autres formations politiques. Dans un communiqué, l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) est aussi entrée dans la danse.

« Comme nous nous y attendions en refusant de participer à un simulacre de dialogue, le régime de Maky SALL vient de tomber le masque sur sa véritable nature. Son caractère antidémocratique après celui de prévaricateur de nos maigres ressources.

L’homme des basses besognes a encore frappé. Après moult forfaitures, il vient de franchir la ligne rouge, qu’aucun des ministres de l’intérieur de ce pays n’a jamais osé dépasser. M. Aly Ngouille NDIAYE vient d’entrer de manière scandaleuse dans l’histoire politique de notre pays après sa récente déclaration, indigne de l’organisateur attitré des élections », commence par indiquer le parti de l’ancien Premier ministre de Macky SALL.

Poursuivant son commentaire, l’ACT résume ainsi les propos du ministre : « Il déclare vouloir élire dès le 1er tour son candidat de Président, en fournissant à ses partisans les cartes de manière discriminatoire pour leur permettre d’accomplir le vote, peu importe que les autres Sénégalais disposent de la leur ».

Ce qui amènent Abdoul MBAYE et ses camarades à considérer que « ce comportement est indigne d’un ministre de la République, il s’agit d’une forfaiture et doit donc être traitée comme telle ». C’est pourquoi, ils exigent « une démission de son poste de ministre et une suite à donner à cette affaire ».

Pas seulement. Le Bureau politique de l’ACT «exige  la mise en place d’une commission arbitrale tripartite (pouvoir, opposition, société civile) telle que prévue par l’Initiative pour des Élections Démocratiques (IED) pour piloter un dialogue inclusif en direction d’élections apaisées ».

WALFNet

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*