L’Aibd prêt au décollage

Le transport vers Diass, les cuves de kérosène, l’assiette foncière de l’aéroport, la sécurité de l’autoroute à péage : tout est au point. Selon Maïmouna Ndoye Seck, ministre des Transports et du Développement des infrastructures l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) est prêt pour le 7 décembre, jour de l’inauguration, rapporte Le Soleil.

Sur la question du transport en taxis vers l’aéroport vers l’Aibd, dont les tarifs sont jugés exorbitants, la ministre estime que les prix sont abordables si l’on se fie à ceux en vigueur à l’aéroport Senghor de Dakar. Et souligne qu’à côté des taxis, des bus classiques (1000 FCFA, de 6 à 22 heures) et des navettes (3000 FCFA pour les non climatisés et 6000 CFA pour les climatisés 24 /24) sont disponibles pour ceux qui veulent se rendre à l’aéroport. Quant à ceux qui travaillent sur la plateforme, des bus de ramassage seront mis à disposition. Quant au problème de cuves de kérosène, Maïmouna Ndoye Seck assure qu’il n’y a aucun problème, ni de dimensionnement ni de conception.

Sur la question de la sécurité de l’autoroute à péage avec l’absence d’éclairage qui expose les usagers, la ministre a annoncé que la décision a été prise d’installer des lampadaires solaires aux points les plus sensibles. A côté, les forces de sécurité seront aux aguets et veilleront de jour comme de nuit.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*